LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS
Bienvenue sur le Forum Love Animalia Naturalis : Actualités, informations et conseils sur les Animaux, la Nature et l'Environnement. Des rubriques exclusives réservées aux membres du forum. Pour satisfaire votre curiosité retrouvez l'actualité ou des conseils et pour satisfaire la nôtre, nous serons heureux de lire les vôtres! Toutes les personnes de 10 ans et plus, partageant ces centres d'intérêts sont les bienvenues.

LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS

Animaux, Nature et Environnement : Actualités, Informations et Conseils
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Vous avez des photos sur les animaux, la nature et l'environnement ? Si vous êtes prêts à nous offrir l'une d'elles... Ecrivez un message à l'un des administrateurs. Merci

Partagez | 
 

 Tanzanie: la censure protège les braconniers, pas les éléphants !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Tanzanie: la censure protège les braconniers, pas les éléphants !   Mer 17 Juin - 15:39

Début : 10/6/2015 - Fin ?
Auteur : Sauvons la Forêt

Cibles : Autorités de la Tanzanie


65.000 éléphants ont été abattus par des braconniers ces cinq dernières années en Tanzanie. Alors que le nombre d’éléphants s’effondre dans le pays, le gouvernement tanzanien vient de voter des lois empêchant aux écologistes de publier les chiffres de leurs études sur le braconnage. Obtenons l’abrogation de ces lois injustifiables !


 Les braconniers tuent des milliers d’éléphants chaque année. Photo Gorgo / domaine public


Il ne reste plus que 58.000 éléphants en Tanzanie. Au cours des cinq dernières années, leur population a perdu 65.000 individus dans le pays africain, soit une chute de 60%. Au lieu de chercher de nouvelles méthodes pour éradiquer le fléau du braconnage, le gouvernement tanzanien semble plutôt vouloir agir à dissimuler son ampleur.

La Tanzanie vient ainsi de voter des nouvelles lois réprimant la diffusion d’informations critiques. La loi sur les statistiques rend dorénavant illégale la publication de données non gouvernementales. La loi sur la cybercriminalité interdit de son côté de diffuser sur internet des informations jugées fausses ou diffamatoires par le gouvernement tanzanien. Même la simple réception de ce genre d’informations est criminalisée.

Les organisations écologistes utilisent beaucoup les réseaux sociaux dans leur lutte contre le braconnage et le commerce de l’ivoire. Fort de ces nouvelles lois, le gouvernement tanzanien aura la capacité de stopper l’action des activistes et de faire condamner ces derniers à des peines de prison ferme.

Le gouvernement tanzanien fait d’ailleurs pression en ce moment même contre la publication des premiers résultats d’un recensement d’éléphants effectué dans le cadre du projet "Great Elephant Census"

Ces nouveaux chiffres sont très alarmants : la population d’éléphants se serait effondrée dans le Parc National de Ruaha et les aires protégées voisines, leur nombre passant de 20.000 animaux en 2013 à 8.500 en 2014. Aujourd’hui, ils ne resterait plus que 4.200 éléphants.

Ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’on fait tomber la fièvre. Le braconnage ne peut pas être un secret d’état

Demandons au gouvernement de la Tanzanie d’abroger ses lois de censure de la presse et des ONG.


Cliquez ICI pour SIGNER la PETITION


Informations complémentaires :

En français 
• Article du Monde En Tanzanie, les ONG sous la menace d’un contrôle plus stricte 
• Article de Lesoir.be La moitié des éléphants de Tanzanie décimée en cinq ans 
• Article du Monde Tanzanie : le nombre d’éléphants divisé par deux en cinq ans 
• Article de 24 heures L'éléphant d'Afrique est menacé à court terme 
• Article de Jeune Afrique Tanzanie : les éléphants menacés d'extinction d'ici à sept ans 
• Pétition de Sauvons la forêt Les éléphants de Tanzanie menacés d'extinction d'ici à 2020 !


En anglais 
• Communiqué de Serengeti Watch Tanzania Laws Threaten Freedom of Press, Internet, Conservation 
• Article de l’Environmental Investigation Agency (EIA) Leaked statistics confirm scale of Tanzania’s elephant crisis 
• Article de Mongabay The poachers' bill: at least 65,000 elephants in Tanzania 
• Article du Washington Post Why is the Tanzanian government making information illegal? 
• Rapport de l’EIA Vanishing Point (Criminality, Corruption and the Devastation of Tanzania’s Elephants) 
• Article du Dar Post Media: half of Ruaha’s elephants killed

En plus de signer la pétition, il vous est possible de contacter directement ses destinataires (Merci de rester courtois(e), les menaces, les insultes et la grossièreté nuiraient gravement à la cause défendue):
• M. Jakaya Mrisho Kikwete, Président de la République Unie de Tanzanie 
• M. Mohamed Gharib Bilal, Vice-président de la République Unie de Tanzanie 
• M. Mizengo Kayanga Peter Pinda, Premier ministre de la République Unie de Tanzanie 
• Juges siégeant à la Haute cour de la Tanzanie
Ambassade de la République Unie de Tanzanie 
13 avenue Raymond Poincaré 
75116 Paris 
Tél : +33 (0)1 53 70 63 66 
Fax : +33 (0)1 47 55 05 46 
Courriel : ambtanzanie@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Lettre de la pétition adressée aux autorités de Tanzanie   Mer 17 Juin - 15:48

Monsieur le Président,
Monsieur le Vice-Président,
Monsieur le Premier ministre,
Madame / Monsieur le juge,

Je viens de prendre connaissance des lois sur les statistiques et sur la cybercriminalité venant d’être adoptées par la Tanzanie. Ces nouvelles lois vont empêcher les Tanzaniens de partager leurs idées, de mener des recherches indépendantes, d’exprimer publiquement et pacifiquement leurs opinions divergentes ainsi que de voter sans crainte de fraudes lors des élections.

Ces lois n’ont pas leur place dans une démocratie. Elles mèneront la Tanzanie sur une voie dangereuse et ne feront qu’entraver les progrès économiques et éducatifs du pays.

Les lois répressives incitent aux abus. Fort de ces nouvelles lois, un gouvernement mal intentionné, peu importe de quel parti, pourra faire pression et réprimer à sa guise journalistes, chercheurs et activistes. L’histoire montre que les sociétés ouvertes à la critique sont plus résilientes et plus stables.

C’est en tant qu’ami de la Tanzanie, de défenseur de son peuple et de son patrimoine que je vous exhorte à agir avec sagesse et prudence et de protéger la liberté en Tanzanie. Je considère vos nouvelles lois comme une atteinte aux droits humains et à la protection de l’environnement.

J’attends de votre pays de respecter les droits humains et de garantir la liberté d'expression et de la presse. Je vous encourage à garantir aux générations futures un héritage de liberté dont elles seront fières. Je vous demande en conséquence d’abroger ou de modifier les lois sur les statistiques et sur la cybercriminalité.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, Monsieur le Vice-Président,
Monsieur le Premier ministre, Madame / Monsieur le juge, à l'assurance de ma considération et de ma vigilance citoyenne.


Cliquez ICI pour SIGNER la PETITION


Sauvons la Forêt
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
 
Tanzanie: la censure protège les braconniers, pas les éléphants !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tanzanie: la censure protège les braconniers, pas les éléphants !
» Placidochromis Phenochilus"Tanzanie"
» Protège-boulets! Service et recherche...
» Oiseaux de Tanzanie
» Cichlidés du lac Malawi de Tanzanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS :: ESPACE MONDE des Animaux Sauvages :: PETITIONS : Animaux de la faune sauvage-
Sauter vers: