LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS
Bienvenue sur le Forum Love Animalia Naturalis : Actualités, informations et conseils sur les Animaux, la Nature et l'Environnement. Des rubriques exclusives réservées aux membres du forum. Pour satisfaire votre curiosité retrouvez l'actualité ou des conseils et pour satisfaire la nôtre, nous serons heureux de lire les vôtres! Toutes les personnes de 10 ans et plus, partageant ces centres d'intérêts sont les bienvenues.

LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS

Animaux, Nature et Environnement : Actualités, Informations et Conseils
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Vous avez des photos sur les animaux, la nature et l'environnement ? Si vous êtes prêts à nous offrir l'une d'elles... Ecrivez un message à l'un des administrateurs. Merci

Partagez | 
 

 Au rythme actuel, la France manquera son objectif de 23% de renouvelables en 2020

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Au rythme actuel, la France manquera son objectif de 23% de renouvelables en 2020   Jeu 24 Sep - 22:29

Paris - L'objectif de porter à 23% la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique finale de la France en 2020 ne sera pas atteint, mais celui de 32% en 2030 pourra l'être moyennant suffisamment d'ambition réglementaire, a prévenu jeudi le Syndicat des énergies renouvelables (SER).

Aujourd'hui, il est certain que les objectifs affichés pour 2020 ne pourront pas être tenus, a pointé le SER, principale organisation professionnelle du secteur, dans un communiqué. Au rythme des dernières années, et sur la base d'une consommation énergétique stable, en 2020, les énergies renouvelables représenteront près de 18% de notre consommation et l'objectif de 23% ne sera atteint qu'en 2028, a-t-il ajouté.

Il serait cependant possible de ramener cette échéance à 2023 si, et seulement si la loi de transition énergétique promulguée le 18 août s'accompagne de textes réglementaires ambitieux et lisibles, a estimé le SER. 

Ce rythme prolongé devrait permettre d'être au rendez-vous de 2030 avec 32% d'énergies renouvelables, le tout dans un contexte de maîtrise de la consommation énergétique, a-t-il souligné.

L'organisation professionnelle préconise notamment de simplifier davantage encore la mise en oeuvre des installations de production d'énergies renouvelables, entre autres en accélérant l'instruction des dossiers de demande d'autorisation. 

Elle plaide aussi pour une Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) - un texte réglementaire déclinant les objectifs de la loi par type d'énergie - ambitieuse concernant la montée en puissance des différentes filières renouvelables (solaire, photovoltaïque, etc.), ainsi que pour une accélération des raccordements des installations de production d'électricité renouvelable.

Enfin, pour le SER, il faut confirmer dans la loi de finances l'exemption des bioénergies de la taxe intérieure de consommation et stimuler le recours aux énergies renouvelables dans le bâtiment.


Romandie 24/9/2015
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: #France : accélératione sur les #énergies_renouvelables   Ven 20 Nov - 23:00

Publié le 13 novembre, discuté ce jeudi au ministère du Développement durable, le plan pluriannuel de l’énergie (PPE) prévoit un triplement de la production photovoltaïque et éolienne d’ici à 2023. Les industriels de l’éolien assurent de leur côté pouvoir assurer un quart de la production d’électricité en 2030.


Révélée le 13 novembre, la "stratégie nationale bas carbone" comprend un volet de programmation pluriannuel des énergies renouvelables qui a surpris par son ampleur. La ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, a confirmé le 17 novembre devant les industriels européens de l’éolien (EWEA), réunis en congrès à Paris, que la France allait faire passer sa production d’éolien et de photovoltaïque de 14700 mégawatts (MW) aujourd’hui à 36000 MW en 2023 (voire 43000 MW pour l'hypothèse haute) en 2023, c’est-à-dire demain à l’échelle de temps des projets industriels. La production de chaleur à partir de biomasse (déchets verts, bois) devra elle grimper de 10,7 millions de tonnes équivalent pétrole (Tep) aujourd’hui à 13, voire 14 millions en 2023. La production de biogaz injecté dans le réseau actuellement inférieure à un milliard de kilowattheure (kWh) sera multipliée par six.

Pour donner une idée de l’effort à accomplir, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) revendique aujourd’hui une puissance installée d’éoliennes terrestres de 8143 MW, et le rythme actuel de croissance est d’environ un millier de MW. Le photovoltaïque affiche 4330 MW installés avec une croissance annuelle de 750 MW. Il faudra donc accélérer. "Mais ces efforts sont cependant compatibles avec l’objectif d’atteindre 40 % de production d’énergie renouvelable dans le mix énergétique de 2030", assure Jean-Louis Bal, président du SER. 

Le comité de suivi du PPE de ce jeudi va notamment officialiser le calendrier d’appels d’offres filière par filière. Pour le solaire, dès 2016, 500 MW de centrales au sol sont déjà programmés et 300 MW sur toits des bâtiments. Le rythme augmentera en 2017 avec 1000 MW au sol et 450 MW sur toits.

Pour l’éolien terrestre qui ne fonctionne pas par appels d’offres, le gouvernement a décidé d’appliquer une série de mesures de simplification administrative et d’incitations financières. Le permis environnemental unique, qui regroupe les autorisations d’éoliennes sur un seul permis, devra être délivré dans un délai de 10 mois maximum et les délais de recours des opposants vont être réduits. Il s’agit de couper court aux procédures juridiques systématiques contre les projets éoliens. "J’ai vu, au cours des débats sur la loi, les difficultés d’acceptabilité des projets d’éoliennes, a reconnu la ministre dans son discours au congrès de l’EWEA. Je suis convaincue que la clé réside dans le développement de projets de territoire. C’est pour cela que j’ai lancé des appels à projets pour des «territoires à énergie positive pour la croissance verte»". 500 collectivités se sont ainsi inscrites dans cette démarche. Quant aux zones susceptibles d’accueillir des éoliennes, “elles sont déjà définies et en nombre suffisant”, a assuré Frédéric Lanoë, président de France énergie éolienne (FEE). Les tarifs de rachat de l’électricité éolienne seront garantis jusqu’en 2018.


Ce coup d’accélérateur intervient au moment où l’EWEA publie un rapport affirmant que la production d’énergie éolienne peut parfaitement dépasser celle du charbon et du gaz. En 2014, déjà, l’industrie éolienne a installé pour 11791 MW de capacité en Europe, soit plus que le gaz et le charbon ensemble. Sur le scénario le plus favorable aux énergies renouvelables, 53,7 % de l’électricité consommée en Europe en 2030 pourrait être de source renouvelable, dont 28,2% en provenance d’éoliennes. Soit une augmentation de capacité de production de 179 %.


Sciences et avenir 13/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
 
Au rythme actuel, la France manquera son objectif de 23% de renouvelables en 2020
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Objectif ZERO déforestation nette en 2020
» Objectif remplacer un éclairage tube fluorescent par un éclairage à LED
» Rythme des repas.
» "rythme biologique"
» Différentes étapes de mon bac actuel de 350l

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS :: INFORMATIONS sur la Nature et l'environnement terrestre et aquatique :: Energies :: Les énergies renouvelables-
Sauter vers: