LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS
Bienvenue sur le Forum Love Animalia Naturalis : Actualités, informations et conseils sur les Animaux, la Nature et l'Environnement. Des rubriques exclusives réservées aux membres du forum. Pour satisfaire votre curiosité retrouvez l'actualité ou des conseils et pour satisfaire la nôtre, nous serons heureux de lire les vôtres! Toutes les personnes de 10 ans et plus, partageant ces centres d'intérêts sont les bienvenues.

LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS

Animaux, Nature et Environnement : Actualités, Informations et Conseils
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Vous avez des photos sur les animaux, la nature et l'environnement ? Si vous êtes prêts à nous offrir l'une d'elles... Ecrivez un message à l'un des administrateurs. Merci

Partagez | 
 

 Les énergies renouvelables, incontournables pour limiter le réchauffement climatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Les énergies renouvelables, incontournables pour limiter le réchauffement climatique   Dim 1 Nov - 10:58

Paris - Les énergies renouvelables, en pleine croissance, joueront, selon tous les experts, un rôle majeur pour limiter le réchauffement climatique, mais leur déploiement reste entravé par leurs coûts et la concurrence féroce des énergies fossiles, bien plus émettrices de CO2.

Les deux tiers des émissions de CO2 sont liées à la production, à la distribution et à la consommation d'énergie, donc décarboner le secteur de l'énergie est probablement le moyen le plus rapide de décarboner le monde, affirme Adnan Amin, directeur général de l'Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Éolienne dans un paysage rural. Wagner Christian ccby-sa2.5

Selon les experts du groupement international GIEC, pour respecter le plafond d'émissions de gaz à effet de serre, il faudra accroître la part des énergies bas carbone dans la production d'électricité à 80% en 2050.

Actuellement, les énergies renouvelables (éolien, solaire, hydroélectricité, etc) représentent environ 20% du mix électrique, mais à peine 5% de la consommation totale d'énergie, dominée par le charbon et le pétrole.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Un héliostat de la centrale solaire THEMIS. David66 ccby-sa3.0

Quasi absentes - hors hydroélectricité - du paysage énergétique il y a quinze ans, les renouvelables ont déjà montré leur efficacité pour réduire les émissions de CO2. Dans les pays du G20, les émissions liées à l'énergie se sont stabilisées l'an dernier, une première depuis 40 ans, selon le cabinet Enerdata.

Selon l'AIE (Agence internationale de l'Energie), d'ici 2030 les émissions de gaz à effet de serre issues de la production d'électricité vont augmenter moins vite que la consommation de courant. En 2020, les renouvelables représenteront 62% des nouvelles capacités électriques installées dans le monde, devenant le moteur de la croissance dans l'électricité, affirme Paolo Frankl, chef de la division Energies renouvelables à l'AIE. En 2040, elles représenteront près de la moitié de la production électrique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le barrage des Trois-Gorges, dans la province du Hubei en Chine, est le plus grand barrage ainsi que le plus grand générateur d'électricité au monde. Christoph Filnkößl ccby-sa3.0

160 pays se sont fixé des objectifs de déploiement des renouvelables, se félicite Adnan Amin.

Le Costa Rica et une poignée d'autres visent même 100% de renouvelables. Dans certains pays où le réseau électrique est peu développé, il peut être préférable de s'orienter vers des unités de production décentralisées, comme des parcs solaires ou éoliens. Ce sera d'autant plus vrai que les technologies de stockage se perfectionneront pour pallier l'intermittence de ces énergies.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Barge de stockage d'énergie avec un lest auto flottant. Abystore ccby-sa4.0

Selon le Bloomberg new energy finance (BNEF), en Allemagne et au Royaume-uni l'éolien terrestre est désormais moins cher (entre 80 et 85 euros/mégawattheure) que les centrales à charbon et à gaz (plus de 100 EUR/MWh) lorsqu'on considère les coûts de développement, de financement, de maintenance et le coût du carbone.

Et la baisse des coûts va se poursuivre, d'au moins 10% dans l'éolien, après une baisse de 30% depuis 2010, et de 25% dans le solaire après une baisse de deux tiers depuis 2010, selon l'AIE.

Mais en Chine, si l'éolien (77EUR/MWh) et le solaire (109EUR/MWh) sont moins chers que le gaz (113EUR/MWh), ils restent moins compétitifs que le charbon (44EUR/MWh). Aux Etats-Unis, le gaz et le charbon sont aussi moins chers.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Usine marémotrice de la Rance en Bretagne (France). Dani 7C3 ccby-sa2.5

Et les nouveaux nouvelables, comme l'hydrolien, l'éolien en mer flottant, l'énergie marémotrice, sont encore loin de la maturité économiqueSi les pays émergents doivent faire face à une demande croissante de courant, ils choisiront la technologie la moins chère, la plus productive (...) Et le plus souvent, cela voudra dire du charbon, estime Angus McCrone, du BNEF.

La domination des fossiles sera encore plus difficile à réduire dans le secteur du transport où les alternatives sont encore moins présentes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] La Hiwind, première éolienne flottante, au large de Stavanger (Norvège). Lars Christopher Flickr / ccby-sa2.0

Les biocarburants de première génération (à partir de colza, soja, etc.) sont limités du fait de la concurrence avec les cultures alimentaires, note Paolo Frankl. Ceux de deuxième génération (à partir de biomasse forestière, industrielle ou de résidus agricoles) ont fait des progrès avec aujourd'hui neuf unités de fabrication de taille commerciale. Le problème c'est qu'elles sont encore chères, nuance-t-il.

Conséquence: les biocarburants ne représentent que 4% du total des carburants routiers. Et selon l'Irena, ce sera seulement 4,3% en 2030.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Une hydrolienne D03 de Sabella à Bénodet (Bretagne-Finistère, France). SABELLA ccby-sa3.0

L'Irena et l'AIE plaident donc pour l'électrification des transports routiers, via les véhicules électriques ou hybrides. C'est sans compter la résistance de l'industrie pétrolière et du secteur automobile.

Paolo Frankl regrette aussi le manque d'objectifs contraignants. Il faudrait avoir un peu plus de courage, plaide-t-il, estimant que les obstacles sont essentiellement politiques.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Énergie géothermique: Le principe consiste à extraire l’énergie géothermique contenue dans le sol pour l’utiliser sous forme de chauffage ou pour la transformer en électricité (Photo : Centrale géothermique de Nesjavellir en Islande. Gretar Ívarsson / domaine public)

La suppression des subventions aux énergies fossiles et l'instauration d'un prix du carbone, accentueraient également l'avantage des renouvelables, et pas seulement dans l'électricité.


Romandie 1/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
 
Les énergies renouvelables, incontournables pour limiter le réchauffement climatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enlever algues à la main pour limiter la proliferation?
» Texte sur les énergies renouvelables _1AM_P3_à exploiter au devoir ou en composition 3
» Pour limiter le risque de colique
» [↑] Changement d'heure pour limiter l'éclairage artificiel
» Les astuces pour limiter les arrosages du jardin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS :: INFORMATIONS sur la Nature et l'environnement terrestre et aquatique :: Energies :: Les énergies renouvelables-
Sauter vers: