LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS
Bienvenue sur le Forum Love Animalia Naturalis : Actualités, informations et conseils sur les Animaux, la Nature et l'Environnement. Des rubriques exclusives réservées aux membres du forum. Pour satisfaire votre curiosité retrouvez l'actualité ou des conseils et pour satisfaire la nôtre, nous serons heureux de lire les vôtres! Toutes les personnes de 10 ans et plus, partageant ces centres d'intérêts sont les bienvenues.

LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS

Animaux, Nature et Environnement : Actualités, Informations et Conseils
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Vous avez des photos sur les animaux, la nature et l'environnement ? Si vous êtes prêts à nous offrir l'une d'elles... Ecrivez un message à l'un des administrateurs. Merci

Partagez | 
 

 Shell: violences et expulsions pour les agrocarburants au Brésil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Shell: violences et expulsions pour les agrocarburants au Brésil    Ven 18 Nov - 1:50

Au Mato Grosso do Sul, un état du sud-ouest brésilien, le front du sucre passe à l'attaque. Par sa coopération avec Cosan, le plus grand producteur de sucre du Brésil, le groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell est devenu l'un des propriétaires les plus puissant du pays. A travers ses filiales, Shell exploite plantations et usines dans cette région. Depuis plusieurs années, les Guaraní-Kaiowá luttent contre l'expansion des plantations de canne à sucre car elles les privent de terres, d'eau, de vie.


CLIQUEZ ICI pour SIGNER la PETITION

Une étude de Survival International et de nombreux rapports d'observateurs internationaux font état de la souffrance des Guaraní. Ils vivaient jadis en communion avec la terre, la cultivant de façon durable. Le territoire que les Guaraní appellent Tekoha est le centre de leur identité culturelle. Ceux-ci l'ont perdu à cause des élevages et des plantations de soja et de canne à sucre dont les grands propriétaires n'hésitent pas à recourir à la violence pour faire valoir leurs intérêts. Les indiens sont victimes d'assassinat (42 d'entre eux furent abattus par des exploitants agricoles en 2008), de sous-nutrition et de mortalité infantile (étant très supérieures aux moyennes nationales), d'arrestations arbitraires fréquentes. On peut certainement trouver là les raisons pour lesquelles les Guaraní sont le groupe ethnique ayant le plus fort taux de suicide d'Amérique du Sud.


CLIQUEZ ICI pour SIGNER la PETITION


Informations supplémentaires

Les conséquences sociales de la culture de la canne à sucre ne sont pas les seules à être choquantes. Une étude menée par plusieurs instituts renommés alerte sur les menaces indirectes pour les forêts tropicales. L'expansion extrême de la canne à sucre pour la production d'éthanol évince les autres formes d'exploitation intensive des terres, notamment l'élevage. Les éleveurs de bétail sont en quête de nouveaux terrains dans la forêt tropicale. Au cours du premier semestre de 2011, le taux de déforestation de l'Amazonie brésilienne a augmenté de 79% par rapport à la même période l'année précédente.

Veuillez signer la lettre de pétition demandant à Shell d'intervenir pour faire s'arrêter les pratiques méprisant la dignité humaine et l'environnement de son partenaire au Brésil.

CLIQUEZ ICI pour SIGNER la PETITION


Sauvons la Forêt 10/10/2011
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Re: Shell: violences et expulsions pour les agrocarburants au Brésil    Ven 18 Nov - 1:55

Texte de la Pétition adressée à :

Shell France
M. Patrick Roméo, Président des Sociétés du Groupe Shell en France
Immeuble les Portes de la défense
307 rue Estienne d'Orves, 92700 Colombes
Tél.: 01 57 60 61 00 , Fax: 01 57 60 62 99

Monsieur Roméo,

Je suis indigné d'apprendre qu'au Brésil des filiales de la joint-venture Raízen ont ostensiblement violé les conventions nationales et internationales relatives aux droits de l'homme.

CLIQUEZ ICI pour SIGNER la PETITION


Dans l'Etat de Mato Grosso do Sul, le groupe indigène Guarani-Kaiowá pâtit depuis plusieurs années de l'expansion des champs de canne à sucre. La communauté a été expulsée. Certains de ses membres ont été brutalisés et assassinés. Les Guaraní souffrent de sous-nutrition extrême et connaissent pour cette raison le plus fort taux de suicide d'Amérique Latine.

Le groupe Shell / Cosan détient des parts importantes dans les usines sucrières de la région et est un grand consommateur d'une canne à sucre cultivée aux détriments de la population locale.

L'expulsion de la communauté indigène en dehors de ses territoires légalement reconnus est un acte criminel car il enfreint l'article 231 de la constitution brésilienne. En outre, des filiales et partenaires d'affaires de Shell violent l'article 10 de la Déclaration des droits des peuples autochtones de l'ONU.

Royal Dutch Shell aime se présenter comme un grand groupe international ayant une responsabilité morale, agissant dans la légalité, et s'engageant à garantir le respect des normes sociales et environnementales à tous les niveaux de production. Shell a aussi le devoir d'exiger de telles normes de la part de ses partenaires, et de veiller à leur application. En s'abstenant de le faire, Shell va non seulement à l'encontre de ses propres directives mais se rend aussi complice des violations des lois nationales et internationales.

En outre, des scientifiques issus de plusieurs instituts de recherche renommés (comme l'Institut Max-Planck) ont mené une étude dans laquelle est démontrée que l'expansion des plantations de canne à sucre, menant à une modification indirecte de l'utilisation des sols, contribue à la déforestation en Amazonie brésilienne. Les conclusions scientifiques établissent que la production d'éthanol au Brésil ne remplit pas les critères environnementaux et de durabilité de Shell.

Je vous exhorte soit à rompre vos relations d'affaires avec Cosan, Nova America et autres sous-traitants brésiliens soit à les obliger à respecter les lois nationales et internationales relatives aux droits de l'homme. J'en profite pour inciter le groupe Shell à investir pour des formes d'énergies renouvelables, c'est-à-dire réellement durables, telles l'énergie solaire ou éolienne. Car la seule concentration vers les agrocarburants (soit-disants «biocarburants») ne saurait répondre à vos propres critères de durabilité et de respect de l'environnement.

CLIQUEZ ICI pour SIGNER la PETITION


Je vous prie d'agréer, Monsieur Roméo, l'expression de mes respectueuses salutations.


Sauvons la Forêt 10/10/2011
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Shell abandonne un projet controversé d'agrocarburants suite à la protestation d'Indiens brésiliens   Sam 7 Juil - 16:37

Une compagnie d’agrocarburants filiale de Shell au Brésil a renoncé à acquérir la canne à sucre cultivée sur une terre spoliée à un peuple indigène, suite à une campagne d’envergure menée par les Indiens et Survival International.

La compagnie Raízen a été créée en 2010 par Shell et le géant brésilien Cosan pour produire des agrocarburants à base de canne à sucre.

Une partie de cette canne à sucre est cependant cultivée sur un territoire revendiqué par les Guarani, l’un des peuples les plus persécutés et les plus démunis d’Amérique du Sud. Leurs chefs sont régulièrement assassinés par les hommes de main à la solde des propriétaires terriens et des éleveurs qui se sont accaparé la majeure partie de leurs terres.

Raízen a récemment accepté de renoncer à acquérir la canne à sucre cultivée sur un territoire indigène reconnu par le ministère de la Justice. La campagne d’envergure de Survival et la pression du ministère public brésilien ont favorisé la conduite de négociations entre Raízen et la FUNAI, le département des affaires indigènes du gouvernement.

Raízen a également promis de consulter la FUNAI pour prévenir d’autres investissements ou expansions dans des régions conflictuelles qui pourraient être reconnues à l’avenir comme territoires indigènes.

Les Indiens guarani ont accueilli la nouvelle avec satisfaction. Après avoir été expulsés de leurs terres, nombre d’entre eux vivent dans des conditions désastreuses, dans des réserves surpeuplées ou de misérables campements au bord des routes.

La communauté de Valdelice Veron dans l’Etat du Mato Grosso do Sul est directement affectée. Les Guarani rapportent que leurs rivières ont été polluées par les pesticides utilisés dans les plantations. Elle a déclaré : "Nous allons à nouveau pouvoir boire l’eau de notre territoire. Nous allons enfin pouvoir revivre".

Cette décision historique de Raízen devrait créer un précédent au Brésil ; elle sera suivie de l’arrêt définitif de son approvisionnement en canne à sucre cultivée sur des territoires indigènes le 25 novembre prochain. Raízen qui a reconnu les problèmes auxquels les Guarani sont confrontés et a promis de mener un "programme d’investissement social centré sur la population indigène" a déclaré à Survival : "Nous voulons faire de notre retrait un bon exemple à suivre pour les autres compagnies. Nous nous engageons à respecter tout territoire indigène reconnu par le ministère de la Justice".

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : "La décision de Raízen est une excellente nouvelle pour les Guarani qui ont été dépossédés de leurs terres et laissés à l’agonie au bord des routes pour faire place à la production de canne à sucre. Les autres compagnies doivent suivre l’exemple de Raízen et cesser de financer la spoliation des territoires indigènes. Il est temps que le monde prenne conscience que les agrocarburants brésiliens sont entachés du sang des Indiens".


Auteur : Survival International


Notre Planète Info 13/06/2012
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shell: violences et expulsions pour les agrocarburants au Brésil    

Revenir en haut Aller en bas
 
Shell: violences et expulsions pour les agrocarburants au Brésil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pétition : Terreur et expulsions pour l'huile de palme à Sumatra
» Un mouvement pour sauver l’Arctique
» Bois pour voliere
» Poison anticoagulant pour rat !! URGENT
» Documentation utile pour la création d'une mare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS :: INDEX PETITIONS :: Pétitions parues depuis plus d'un an "Nature / Environnement"-
Sauter vers: