LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS
Bienvenue sur le Forum Love Animalia Naturalis : Actualités, informations et conseils sur les Animaux, la Nature et l'Environnement. Des rubriques exclusives réservées aux membres du forum. Pour satisfaire votre curiosité retrouvez l'actualité ou des conseils et pour satisfaire la nôtre, nous serons heureux de lire les vôtres! Toutes les personnes de 10 ans et plus, partageant ces centres d'intérêts sont les bienvenues.

LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS

Animaux, Nature et Environnement : Actualités, Informations et Conseils
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Vous avez des photos sur les animaux, la nature et l'environnement ? Si vous êtes prêts à nous offrir l'une d'elles... Ecrivez un message à l'un des administrateurs. Merci

Partagez | 
 

 Actions et (répression) contre le trafic des espèces menacées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Plus de 120 pangolins saisis en Thaïlande   Dim 24 Nov - 17:20

Les douanes thaïlandaises ont saisi, vendredi 22 novembre à Bangkok, 122 pangolins dans un camion qui s'apprêtait à quitter la Thaïlande. Cet étrange animal à écailles, qui se nourrit essentiellement de fourmis et de termites, est une des espèces qui fait le plus objet de trafics en Asie, pour sa viande et ses supposées vertus médicinales. Ses écailles sont réputées aphrodisiaques.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] euronews (en français) / Youtube 22/11/2013

Le commerce de ce mammifère insectivore, particulièrement apprécié en Chine et au Vietnam, est pourtant interdit par la Convention sur le commerce international des espèces menacées. "Si vous parvenez à les exporter au Laos, au Vietnam ou en Chine, vous pouvez les vendre 20 000 bahts (465,46 euros) l'unité", a expliqué un officier des douanes.

Les douanes thaïlandaises interceptent régulièrement des camions remplis de pangolins. En septembre, près de 200 de ces animaux avaient été retrouvés dans deux camions dans le nord-est du pays.

Les animaux, appartenant à une espèce protégée ont été saisis par les douanes thaïlandaises a Prachuap Khri Khan, au sud-ouet de la Thaïlande. Deux suspects thaï ont été interceptés et mis en examen pour trafic d'espèces protégées.  Selon Euronews (voir descriptif de la vidéo), les animaux auraient dû être tués au Vietnam et leur peau aurait été récupérée ainsi que leur viande. Au lieu de ce triste sort qui les attendait, les pangolins ont été confisqués et seront placés dans un parc national thaïlandais avant d'être libres.




France Tv info 22/11/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Opération d'Interpol contre la contrebande d'ivoire   Sam 30 Nov - 3:07

Lyon (AFP) - Plus de 240 kilos d'ivoire d'éléphant et 856 troncs de bois tropicaux ont été saisis en Afrique du Sud et de l'Est lors d'une opération de lutte contre le trafic d'ivoire et la déforestation illégale, qui a permis l'interpellation de 660 personnes, a annoncé vendredi Interpol.

L'opération, coordonnée par l'organisation de coopération policière basée à Lyon, s'est déroulée du 26 septembre au 26 octobre au Mozambique, en Afrique du Sud, au Swaziland, en Tanzanie et au Zimbawe, précise Interpol dans un communiqué.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Plus de 240 kilos d'ivoire d'éléphant et 856 troncs de bois tropicaux ont été saisis en Afrique du sud et de l'Est lors d'une opération de lutte contre le trafic d'ivoire et la déforestation illégale, qui a permis l'interpellation de 660 personnes, a annoncé vendredi Interpol. (c) Afp

Elle ciblait les trafiquants d'ivoire et de bois tropical ainsi que les contrebandiers dissimulant l'ivoire dans des conteneurs de charbon ou dans des camions servant au transport de bois.

L'opération soutenue par la Fondation Wildcat et l'Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD) a notamment permis la saisie de 20 kilos de cornes de rhinocéros , 637 armes à feu, près de 2.000 cartouches et 200 kilos de cannabis et de khat.

"Grâce à cette opération d'Interpol, nous avons identifié les principaux réseaux de contrebande de défenses d'éléphants et nous avons pu saisir des quantités significatives d'ivoire ainsi que des cargaisons illégales de bois tropicaux et de charbon", a dit Heri Lugaye, du Bureau central d'Interpol à Dar es Salaam (Tanzanie).

Début novembre, deux autres interventions à Dar es Salaam et Zanizbar ont permis de saisir plus de 1.700 pièces d'ivoire, soit environ cinq tonne, rapporte Interpol, sans plus de précisions.

Le braconnage des éléphants et des rhinocéros, massacrés pour leurs défenses ou leur corne, est en forte hausse ces dernières années en Afrique, alimenté par la demande asiatique.

Le nombre d'éléphants africains est estimé à 472.000. Leur survie est menacée non seulement par le trafic mais aussi par l'extension des zones urbaines, qui détruit leurs habitats.

Le trafic mondial d'ivoire est estimé à quelque 10 milliards de dollars (sept milliards d'euros) par an.


Sciences et avenir 29/11/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: FRANCE : Plus de 80 kg d'ivoire saisis par les douanes dans la Vienne   Mar 31 Déc - 15:56

POITIERS, 16 déc 2013 (AFP) - 82 kg de défenses d'éléphants, d'une valeur estimée à 80.000 euros, ont été saisis dans le coffre d'une voiture sur l'A10, près de Poitiers, ont annoncé lundi les douanes, précisant qu'il s'agit "d'une des plus importantes saisies" d'ivoire de "ces dix dernières années".

La saisie a été opérée le 10 décembre sur une aire de repos au nord de Poitiers, à la faveur d'un contrôle douanier de routine, a annoncé à l'AFP une source douanière. Deux défenses d'éléphant, entières et sculptées, ainsi qu'une dizaine de morceaux de défense, ont été découverts dans le coffre du véhicule, a-t-on relaté de même source. La valeur de la saisie est estimée à environ 80.000 euros.Selon les douanes, il s'agit "d'une des plus importantes saisies d'ivoire réalisées par la douane française depuis ces dix dernières années". Les saisies d'ivoire se sont élevées en France à 548 kg en 2011, lors de 81 contrôles, et à 556 kg en 2010 (87 contrôles).

La personne qui conduisait la voiture a présenté un certificat invalide pour les deux défenses et ne disposait d'aucun document pour les autres morceaux, poursuit le communiqué, ajoutant que l'homme avait reconnu vouloir revendre l'ensemble des marchandises. Les agents ont par ailleurs découvert deux bagues et une pierre précieuse, pour une valeur estimée à 10.500 euros, précise dans un communiqué la Direction générale des douanes.Une information judiciaire a été ouverte auprès de la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Rennes, a-t-on annoncé de source judiciaire.

En 2012, 346 pièces d'ivoire brut ou travaillé avaient été saisies lors de cinquante-sept constatations, rappellent les douanes, selon lesquelles le commerce et le transport d'ivoire sont strictement réglementés par la Convention de Washington relative à la protection des espèces menacées. Le trafic illégal des espèces animales et végétales menacées d'extinction est la deuxième cause de leur disparition après la destruction de leur habitat naturel, selon la même source. Pour être vendu, l'ivoire doit être accompagné de certificats prouvant que le prélèvement a été licite (par exemple prélevé sur des animaux morts). Les éléphants d'Afrique font l'objet d'un braconnage grandissant.

Il y a une dizaine de jours, à l'occasion d'un sommet franco-africain à Paris, la France a annoncé un renforcement des amendes pour trafic d'espèces menacées et des moyens pour enquêter sur ce type de délit. Les amendes pour des infractions simples passeront de 15.000 à 150.000 euros et celles commises en bande organisée pourront être punies de 750.000 euros. La France a également annoncé qu'elle procéderait systématiquement à la destruction des stocks d'ivoire dont l'origine est illégale. Une première destruction d'un stock de trois tonnes doit avoir lieu prochainement. La population d'éléphants en Afrique est désormais estimée à environ 500.000 individus. Sachant que 22 à 25.000 animaux sont abattus chaque année, ces pachydermes sont éliminés plus vite qu'ils ne peuvent se reproduire.

30 millions d'amis 16/12/2013
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Chine: destruction de six tonnes d'ivoire par les autorités   Mar 7 Jan - 19:39

Pékin (AFP) - La Chine a procédé lundi à la destruction très médiatisée de quelque six tonnes d'ivoire, les autorités cherchant à redorer l'image du pays, ternie par sa place centrale dans le trafic des défenses d'éléphants africains.

Entourés de grandes piles d'ivoire dont certains objets sculptés, des agents ont inséré les défenses dans d'imposants concasseurs qui les réduisaient en poudre, selon des images diffusées en direct par la télévision d'Etat CCTV.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] La Chine a procédé lundi à la destruction très médiatisée de quelque six tonnes d'ivoire, les autorités cherchant à redorer l'image du pays, ternie par sa place centrale dans le trafic des défenses d'éléphants africains (c) Afp


Des officiels des administrations des douanes et des domaines forestiers ont supervisé la destruction de ces stocks, saisis sur une période de plusieurs années et dont le poids total, selon CCTV, avoisinait 6,1 tonnes.

Organisée à Dongguan (sud), cette opération soigneusement orchestrée constitue "le dernier effort en date de la Chine pour décourager le trafic de l'ivoire, protéger la nature et renforcer la prise de conscience du public", a commenté l'agence officielle Chine nouvelle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
CNNTvableTV 6/1/2014

Une demande croissante d'ivoire à travers l'Asie encourage les massacres d'éléphants d'Afrique par les braconniers, alors que les autorités peinent à enrayer les réseaux internationaux de trafic d'ivoire.

Selon les experts, une majeure partie de l'ivoire illégal prend le chemin de la Chine, où les objets dans ce matériau ont longtemps été vu comme une marque de statut social élevé, et certains estiment que le pays représente jusqu'à 70% de la demande mondiale.

Selon la radio d'Etat chinoise, une partie de la poudre résultant du concassage d'ivoire réalisé à Dongguan sera exposée dans un musée, le reste étant soigneusement conservé par les autorités. La poudre d'ivoire est un ingrédient de la pharmacopée chinoise traditionnelle.

La Chine a été désignée en mars 2013 comme l'un des 8 pays n'agissant pas assez résolument pour combattre le trafic de défense d'éléphant, selon la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Breaking News 6/1/2014

La CITES a banni tout commerce international de l'ivoire en 1989, mais le fonds mondial pour la nature (WWF) estime qu'entre 22.000 et 25.000 éléphants sont tués chaque année en Afrique pour leurs défenses. Selon le WWF, il pourrait ne rester actuellement que 470.000 éléphants sur le continent africain.

Les principaux pays impliqués dans le commerce de l'ivoire, dont la Chine et la Thaïlande, s'étaient mis d'accord début décembre lors d'un sommet au Botswana sur des "mesures d'urgence" à mettre en oeuvre d'ici fin 2014 et destinées à renforcer leur coopération et la répression.

De même que la Chine, les Etats-Unis avaient réduit en poudre en novembre dernier quelque 6 tonnes d'ivoire. Les Philippines avaient détruit 5 tonnes de défenses en juin, et le Kenya avait livré aux flammes un volume équivalent en 2011.


----->Au total l'équivalent de quelque 22 tonnes d'ivoire a été détruit... Cela représente peu par rapport au trafic réel... même si les chiffres annoncés paraissent importants !Sachant qu'une défense pèse environ 50 kg.... Ce qui représente seulement la mort de 220 éléphants (sauf erreur de ma part) ! En conséquence on est loin du compte et le gros du trafic est a priori bien à l'abri ! RIP pour ses pauvres éléphants injustement abattus pour la vanité humaine...


Sciences et avenir 6/1/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Philippe Martin et Nicolas Hulot au Champ de Mars pour brûler de l'ivoire   Mar 21 Jan - 22:51

Le 6 février prochain, le ministre de l’Ecologie et l’envoyé spécial pour la protection de la planète de François Hollande feront cause commune devant les objectifs. Sur le champ de Mars à Paris, Philippe Martin et Nicolas Hulot ont décidé de brûler en public les stocks d’ivoire illégal saisis par les douanes, entre trois et sept tonnes. 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le ministre de l'Ecologie Philippe Martin avec l'envoyé spécial pour la protection de la planète Nicolas Hulot, en décembre 2013, après une conférence sur les espèces menacées en Afrique. (AFP)


Cette mesure symbolique était réclamée par plusieurs associations, dont l’ONG Robin des Bois. 

En décembre, en marge du sommet de l’Elysée pour la paix en Afrique, Paris avait présidé une table ronde sur le trafic des espèces menacées et le chef de l’Etat avait annoncé son intention de détruire «systématiquement» les stocks d’ivoire, dans le sillage des Etats-Unis ou des Philippines.

----->RIP pour tous ces pauvres éléphants injustement assassinés. Brûler les stocks d'ivoire est-ce la bonne solution ? Certes c'est un coup de semonce à l'encontre des trafiquants... mais ceux-ci continuent de plus belle à tuer, encore et encore, mettant en péril l'espèce... 




Libération 21/1/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Kenya : un trafiquant d’ivoire chinois lourdement condamné   Mer 29 Jan - 1:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Arrêté en possession d’ivoire à l’aéroport de Nairobi, la capitale kényane, un ressortissant chinois âgé de 40 ans (Tang Yong Jian) a été condamné, mardi, par un tribunal kényan à une amende record d’environ 170 000 euros. S’il ne peut la payer, il devra purger 7 ans de prison.

Il s’agit de la plus lourde peine jamais prononcée dans ce genre d’affaire, au Kenya. Il avait été arrêté à la mi-janvier en possession de 3,4 kilos d’ivoire brut, dans une valise, à l’aéroport de Nairobi, où il était en transit entre le Mozambique et la Chine. Il avait plaidé coupable, lundi, de possession illégale et de trafic d’ivoire. Il a 14 jours pour faire appel.

Jusqu’à présent, les sanctions étaient considérées comme extrêmement clémentes au regard des montants tirés du trafic et de l’ampleur du massacre des grands mammifères d’Afrique. Mais cette lourde peine prononcée pour ce genre de faits au Kenya est la première infligée aux termes d’une nouvelle loi de protection de la faune. Elle a été promulguée fin décembre et durcit considérablement les sanctions encourues par braconniers et trafiquants. Le gouvernement avait annoncé mi-2013 le durcissement de la législation, en raison de la légèreté des peines prononcées contre le trafic d’ivoire et des espèces menacées.

« C’est un jugement historique, qui crée un précédent contre ceux impliqués dans le trafic d’ivoire et c’est grâce à la nouvelle loi », s’est réjoui Paul Udoto, chargé de communication du Service de la faune kényane (KWS), agence gouvernementale chargée de la gestion des Parcs nationaux et de la protection de la nature. La nouvelle loi va faire « du massacre de la faune sauvage une activité très coûteuse », a-t-il ajouté, ceux qui y sont impliqués vont « perdre beaucoup d’argent et passer de longues années dans les prisons kényanes ».

Afrika.com 28/1/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Le Togo intensifie la répression contre le trafic d'ivoire   Lun 3 Fév - 4:18

Lomé (AFP) - Le Togo, où près de quatre tonnes d’ivoire ont été saisies en moins d’une semaine, veut cesser d'être une plaque tournante du lucratif trafic de défenses et intensifie la répression pour sauver les éléphants d'Afrique victimes du braconnage.

Un premier stock de 1,7 tonne d’ivoire avait été découvert le 23 janvier au port de Lomé dans un conteneur en partance pour le Vietnam et, mercredi, la police a opéré une nouvelle saisie importante. Plus de 2,1 tonnes d’ivoire ont été retrouvées au port de la capitale, dissimulées dans deux autres conteneurs appartenant au même propriétaire. Ce dernier, un Vietnamien, a été arrêté avec deux suspects togolais.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le Togo, où près de quatre tonnes d’ivoire ont été saisies en moins d’une semaine, veut cesser d'être une plaque tournante du lucratif trafic de défenses et intensifie la répression pour sauver les éléphants d'Afrique victimes du braconnage. (c) Afp


"Les enquêtes se poursuivent afin que le réseau soit complètement démantelé. Le Togo est devenu aujourd’hui l’un des pays de transit pour ces trafiquants sans vergogne", explique à l'AFP le ministre togolais de l'Environnement et des Ressources forestières, André Johnson.

Plus grands mammifères terrestres, les éléphants attirent les touristes mais ils sont aussi victimes d'une augmentation du braconnage encouragé par la pauvreté et la corruption dans les pays d'Afrique et alimenté par une forte demande en Asie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
News Usa 10/1/2014

Le commerce international de l'ivoire a été interdit en 1989 par la Convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction (CITES). Mais le trafic s'est poursuivi, représentant un marché mondial estimé à 10 milliards de dollars (7,4 milliards d'euros) par an et menaçant l'espèce.

De 10 millions en 1900, la population des éléphants d'Afrique a chuté à 1,2 million en 1990 et ils ne sont plus que quelque 500.000 aujourd'hui, selon des défenseurs de l'environnement.

Entre 22 et 25.000 sont tués chaque année, soit plus de 60 par jour, et, selon la CITES et d'autres organisations de protection des animaux, 20% des éléphants d'Afrique pourraient disparaître en une décennie si le braconnage se poursuit à son rythme actuel.

Pour enrayer le massacre, 30 pays d'Afrique et d'Asie se sont mis d'accord début décembre sur un plan d'urgence lors d'une conférence internationale à Gaborone, au Botswana.

"Nous sommes face à des réseaux de criminels suffisamment outillés et souvent lourdement armés. Le trafic des espèces menacées ne passera pas par notre pays. Raison pour laquelle nous menons une lutte acharnée, avec la collaboration de certains pays amis dont les Etats-Unis, la France et la Chine", explique le ministre togolais. Petit pays d'Afrique de l'Ouest, le Togo veut aussi harmoniser ses moyens d’action avec les autres pays de la sous-région, ajoute-t-il.

L'alarme avait été sonnée à Lomé avant même la conférence de Gaborone.

"Des tonnes d'ivoire quittent depuis un certain temps le port de Lomé à destination de pays comme l'Indonésie, la Chine et Hong Kong", avait déclaré en août Kodjo Katanga Yeleneke, officier de police à l’Office central de répression du trafic illicite des drogues et du blanchiment (OCRTIDB). Ce constat a poussé les autorités portuaires à renforcer le système de contrôle des conteneurs par le déploiement d’agents mieux formés.

"Le contrôle des conteneurs est très rigoureux depuis quelque temps. Tous les conteneurs doivent passer au scanner, avant de se retrouver sur le terminal des conteneurs destinés à l’exportation", a expliqué à l’AFP un responsable de la douane au port. Des agents de l’OCRTIDB effectuent aussi des contrôles inopinés dans certaines boutiques de Lomé, a-t-il indiqué.

Ces mesures ont commencé à porter leurs fruits. Plus de 700 kg d'ivoire, dont une grande partie provenait du Tchad, ont été saisis en août dernier dans une boutique de Lomé appartenant à un Togolais. Un autre trafiquant, de nationalité guinéenne, avait été arrêté dans la capitale en possession de 25 kg d'ivoire.

Les Etats-Unis avaient "félicité" les autorités togolaises "pour leurs efforts en vue de mettre un terme au trafic illégal d'ivoire en Afrique de l'Ouest en arrêtant un célèbre trafiquant".

Des militants écologistes soulignent cependant que le trafic a pris de l'ampleur ces dernières années en raison de la forte demande au Moyen-Orient et en Asie, où les défenses d'éléphants sont utilisées dans la fabrication d'objets décoratifs et en médecine traditionnelle.

"Nous sommes très inquiets quant à l’allure que le trafic d’ivoire prend en Afrique en général et au Togo en particulier", a déclaré Paul Dogboé, président de l’association Horizon Vert, qui lutte pour la protection des espèces en voie de disparition. "Nous sommes décidés à tout mettre en œuvre pour appuyer les actions des autorités togolaises en vue de traquer ces trafiquants", a-t-il souligné.


Sciences et avenir 2/2/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
birdy1972
Membre certifié
Membre certifié


Messages : 324
Date d'inscription : 13/04/2013

MessageSujet: Les princes Charles et William au secours des éléphants   Lun 10 Fév - 0:11

Londres (AFP) - Le prince Charles et son fils William lancent un appel pour sauver éléphants et autres espèces menacées dans une vidéo publiée dimanche en amont d'une conférence internationale sur le commerce illégal des animaux la semaine prochaine à Londres.

En pleine recrudescence, ce commerce "a engendré un niveau de tueries et de violences tel qu'il menace désormais non seulement la survie des espèces les plus précieuses de la planète, mais aussi la stabilité économique et politique dans beaucoup de régions du monde", s'alarme le prince Charles dans ce message de neuf minutes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] NTDTV 9/2/2014

"Le développement d'une demande visiblement insatiable, particulièrement en Asie, offre un aiguillon économique à une criminalisation et une professionnalisation accrues du trafic. Des bandes criminelles organisées volent et massacrent éléphants, rhinocéros et tigres ainsi que d'autres espèces à une échelle sans précédent, poussant beaucoup d'entre elles au bord de l'extinction", poursuit l'héritier de la couronne d'Angleterre.

A côté de lui, son fils William, duc de Cambridge, lui aussi très actif dans le domaine de la protection de la nature, ajoute: "nous devons être la génération qui met fin au commerce illégal et qui garantit l'avenir de ces animaux magnifiques ainsi que de leur habitat. Car si nous échouons, il sera trop tard".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Un message vidéo du duc de Cambridge à près de 200 gouvernements réunis à Bangkok pour la CITES, appelant à un effort international pour lutter contre le commerce illégal des espèces sauvages. Un nombre record de rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud l'année dernière, et le commerce de l'ivoire a explosé ces dernières années... themrearthshock 4/3/2013

Les deux princes terminent leur message avec un slogan - "Unissons nous pour la vie sauvage" - récité en arabe, vietnamien, swahili, espagnol et mandarin, afin d'être entendus par le plus grand nombre.

Ce double appel royal intervient quelques jours d'une grande conférence organisée par le gouvernement britannique. Elle réunira mercredi et jeudi prochains à Londres des hauts responsables d'une cinquantaine de pays pour tenter de trouver des réponses à ce fléau.

"En dix ans, 62% de la population des éléphants de la forêt africaine a été décimée. Un rhinocéros est tué toutes les onze heures. Il y a cent ans, 100.000 tigres vivaient à l'état sauvage en Asie. On estime leur nombre à moins de 3.200 aujourd'hui", détaille le prince Charles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
euronews (en français) 7/2/2014

Selon l'Union Européenne, la corne de rhinocéros est désormais plus précieuse que l'or, se négociant au prix de 40.000 euros le kilo, et les os de tigre, utilisés eux aussi dans la médecine asiatique traditionnelle, rapportent 900 euros le kilo.

Le trafic d'ivoire, tiré par une forte demande en Chine et dans une moindre mesure en Thaïlande, est particulièrement actif, malgré le moratoire sur son commerce international décidé en 1989.

Le nombre des éléphants africains tués par des braconniers, 22.000 en 2012, a ainsi doublé en dix ans. A ce rythme, la survie de cet animal emblématique du continent n'est plus assurée.

Plusieurs pays - Chine, Etats-Unis, Philippines - ont procédé ces derniers mois à des destructions partielles de leur stock d'ivoire illégal. Jeudi au pied de la Tour Eiffel, la France a broyé trois tonnes d'ivoire issues de saisies pour sensibiliser l'opinion et afficher sa détermination à lutter contre ce type de trafic.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] SIPAMEDIA 9/2/2014

Sciences et avenir 9/2/2014
Revenir en haut Aller en bas
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Les destructions de stocks d'ivoire s'accélèrent   Mer 12 Fév - 0:57

Partout dans le monde, les autorités et les ONG qui luttent contre le braconnage multiplient les opérations de destruction des stocks illégaux.

Jeudi 6 février dernier, une concasseuse détruisait, au pied de la Tour Eiffel, trois tonnes d'ivoires illégales : 20 ans de saisies par les douanes françaises, soit un stock d'une valeur de plus d'un million d'euros.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 developpementdurable 7/2/2014


Trois mois plus tôt, les États-Unis procédaient de même en réduisant en poussière, non loin de Denver (Colorado) 6 tonnes de défenses et d'objets sculptés provenant du braconnage d'animaux sauvages.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  AssociatedPress 14/11/2013


Le 10 février à Londres, plus de 80 kilos d'objets en ivoire, collectés après une campagne de sensibilisation, ont été détruits par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) afin d'attirer l'attention du public sur le trafic d'ivoire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Le 24 janvier, Hong Kong a décidé de détruire 28 tonnes d'ivoire saisies. L'objectif d'Hong Kong était de stimuler la lutte contre le commerce illégal de l'ivoire en décidant de suivre d'autres exemples internationaux. Le Comité consultatif sur les espèces en voie de disparition a approuvé la destruction. Le Président Paul Shin Kam-shing dit que la décision était unanime et espérait qu'elle servirait d'exemple. Il a dit: «Le comité appelle les pays du monde entier à faire des efforts concertés dans la lutte contre le braconnage des éléphants et à prendre des mesures rigoureuses pour protéger les éléphants". Un premier lot devrait être détruit en juillet et le reste dans les deux ans. WorldBreakingNews 24/1/2014 (Toutes les informations à lire dans la description de la vidéo -Cliquez sur Youtube en bas à droite pour y accéder- en anglais)

Le 6 janvier, la Chine a détruit 6,1 tonnes d'ivoire illégal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] CCTV News 6/1/2014

En 2013, des destructions ont eu lieu aux Philippines, dans l'Etat du Maharastra en Inde, au Gabon et au Kenya. En novembre, les Etats-Unis réduisaient en fumée cinq tonnes d'ivoire confisquées au cours des 25 dernières années, appelant d'autres pays à les imiter.

"La destruction de stocks ne va pas ralentir à elle seule le massacre des éléphants", souligne Jacky Bonnemains de Robin des Bois, "mais ce doit être un des éléments d'un plan coordonné, qui comprend une réelle application des peines prévues, le renforcement des amendes et de la coopération policière".

Le salut des éléphants passera aussi par une sensibilisation des consommateurs. Car, explique Stéphane Ringuet, expert du réseau Traffic de surveillance des espèces sauvages, "la source du problème se trouve en Asie, où l'on assiste à une augmentation démesurée de la demande en ivoire" pour la bijouterie ou la décoration.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Pour IFAW, tout le monde peut être acteur du trafic de l'ivoire. Ici une infographie montrant les implications du trafic d'ivoire aux USA, où des gens achètent des produits en provenance de Chine. Entre 2009-2012, au moins 1 165 pièces d'ivoire ont été saisies par les agents des frontières états-uniens. Cette quantité représenterait seulement 10% des produits illégaux en ivoire.

Pour Ifaw (Fonds mondial pour la protection des animaux), "la destruction de l'ivoire de contrebande permet d'envoyer un message fort" et cela contribue à "une prise de conscience (...) et donc à réduire la demande". Selon cette organisation, "il semblerait que d'autres pays européens envisagent également de telles mesures".

Selon Traffic, entre 1989 et 2011, le plus gros volume de saisies a eu lieu en Chine avec plus de 33. 000 tonnes, sachant que près de 17. 000 tonnes ont aussi été confisquées à Hong-Kong. S'agissant de Hong-Kong, on peut lire dans la description de la vidéo (ci-dessus) que son stock d'ivoire représenterait la mort de 10.000 éléphants ![/b]

Si certains pays asiatiques servent surtout au transit, les deux principes marchés sont aujourd'hui en Chine et dans une moindre mesure la Thaïlande, selon le comité de la Cites (convention internationale régissant les espèces protégées), qui s'est alarmé en 2013 de l'escalade de l'abattage d'éléphants, surtout depuis 2009.

Il ne reste plus que 500. 000 éléphants en Afrique, soit moitié moins qu'au début des années 80. Au rythme d'abatage actuel (entre 20 et 25. 000 par an), leur survie n'est plus assurée.

Cela dit, ces actions sont hautement symboliques, avant la tenue d'une grande conférence internationale (une cinquantaine de pays devraient être représentés) sur le trafic illégal le 13 février prochain, dans la capitale britannique.

Les signes que la lutte contre le trafic d'ivoire s'intensifie proviennent même des pays les plus consommateurs de ces ressources illégales. Pour preuve, la Chine a procédé, le 10 février dernier, au concassage de 3 tonnes d'ivoires et nombreux autres objets issus du braconnage. Une démonstration publique qui vient conclure une vaste opération internationale impliquant pas moins de 28 pays, menée entre la fin du mois de décembre 2013 et le 26 janvier 2014 relate l'agence de presse chinoise Xinhuanet. Elle a conduit à l'arrestation de 400 personnes. Une opération similaire avait eu lieu début 2013, en coopération avec 22 pays. Plus de 6 tonnes d'ivoire avaient alors été saisies et broyées.


Sciences et avenir 11/2/2014 - NBC NEWS - Jeune Afrique
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Afrique du Sud : Deux braconniers tués au KwaZulu-Natal (KZN)   Jeu 13 Fév - 1:56

Durban - Deux braconniers présumés de rhinocéros ont été tués dans un affrontement avec la police dans la réserve Phinda près de Jozini, a déclaré, jeudi, la police du KwaZulu-Natal. Le Capitaine Thulani Zwane dit que deux autres ont été arrêtés.

Autour de 18h15 le mercredi, un groupe de travail spécial : l'unité contre le crime organisé de Durban et l'unité anti-braconnage de Nyathi, a entendu parler d'un groupe d'hommes qui serait entré dans la réserve. "Il est allégué qu'un groupe d'hommes inconnus est entré dans la Reserve privée de Phinda. Lorsque le groupe a été approché, il s'en est suivie un fusillage au cours de laquelle deux suspects ont été mortellement blessés", a déclaré Zwane dans un communiqué.

"Deux autres suspects âgés de 40 et 42 ont été arrêtés plus tard. Une arme à feu sans permis, une hache et un couteau, utilisés dans le braconnage, ont été trouvés sur les suspects décédés". Zwane a déclaré l'arme à feu récupérée serait envoyée pour les tests balistiques pour déterminer si elle a été utilisée dans un crime dans le pays.

Il a déclaré que les deux hommes (survivants) devraient comparaître prochainement devant le tribunal d'Ubombo sur des accusations de braconnage et de possession d'une arme sans permis légal.

Le Commissaire de la police provinciale, le Lt-Gen Mmamonnye Ngobeni, dit qu'il était important de traiter ces crimes par des opérations multi-disciplinaires parce que la police ne pouvait pas gagner la bataille à elle seule.

"Nous allons continuer à faire de telles opérations à l'avenir afin de démanteler les syndicats qui négocient les espèces en voie de disparition"», est-il dit dans un communiqué.

IOL NEWS 6/2/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Actions et (répression) contre le trafic des espèces menacées   Ven 14 Fév - 2:12

Commerce illégal des animaux : Londres appelle à "une tolérance zéro"

LONDRES, 12 fév 2014 (AFP) - "Nous devons faire preuve d'une tolérance zéro" face au fléau du commerce illégal des animaux, a déclaré mercredi à Londres le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague à la veille d'une conférence internationale sur le sujet.

"Ce serait une tragédie si pendant notre existence, ces espèces" - tigres, éléphants, rhinocéros et orang-outans - "disparaissaient toutes du fait de l'ignorance et de l'avidité humaine", a déclaré William Hague lors d'une réception au musée d'histoire naturelle de Londres sur le thème du commerce illégal des animaux sauvages.

"Nous devons faire preuve d'une tolérance zéro devant la corruption et afficher l'engagement de tous les gouvernements à n'avoir aucun liens commerciaux avec des produits issus d'espèces en danger", a-t-il appelé de ses voeux. Le Prince William a quant à lui émis le souhait que la conférence de jeudi puisse marquer "le début de la fin de ce commerce odieux". "Nous sommes réunis ce soir pour un objectif unique et partagé, celui d'avoir recours à notre influence collective pour mettre un terme à ces abattages illégaux et au trafic de certaines des espèces les plus emblématiques et menacées de notre planète", a-t-il dit lors de la réception.

Pour cela, seront discutées "des propositions pour la mise en place de plus de vérifications des stocks saisis et davantage de destruction de l'ivoire commercialisée illégalement", a annoncé William Hague. Il a émis le souhait que la conférence permette également "d'aider à financer le Plan d'action pour l'éléphant d'Afrique" qu'il a qualifié de "crucial".

Les présidents du Botswana, du Tchad, du Gabon et de Tanzanie seront notamment présents à cette conférence internationale qui réunira 46 pays et 11 organisations internationales. L'accord global recherché vise à inclure "les nations africaines, refuges d'un certains nombre des espèces les plus concernées" par les trafics ainsi que "les pays comme la Chine ou le Vietnam qui sont destinataires" des produits illégaux, a précisé le ministère britannique de l'Environnement dans un communiqué.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], le prince William et son père le prince Charles, co-organisateur de la conférence avec le gouvernement britannique, avaient déjà lancé un appel pour sauver les éléphants et les autres espèces les plus menacées. Selon l'Union Européenne, la corne de rhinocéros est désormais plus précieuse que l'or, se négociant au prix de 40.000 euros le kilo, et les os de tigre, utilisés en médecine asiatique traditionnelle, rapportent 900 euros le kilo. Le trafic d'ivoire est tiré par une forte demande en Chine et dans une moindre mesure en Thaïlande, malgré le moratoire sur son commerce international décidé en 1989. Le nombre des éléphants africains tués par des braconniers, 22.000 en 2012, a doublé en dix ans.

A noter : à partir de maintenant, les articles concernant les actions contre le trafic des espèces menacées paraîtra ici.

30 millions d'amis 12/2/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
birdy1972
Membre certifié
Membre certifié


Messages : 324
Date d'inscription : 13/04/2013

MessageSujet: Trafic sur Internet de parties d'espèces menacées   Ven 14 Fév - 2:18

CHATEAUROUX, 12 fév 2014 (AFP) - L'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) de l'Indre a mis fin à un trafic sur Internet de crânes, pattes et os d'espèces protégées ou menacées d'extinction, a-t-on appris mercredi auprès de l'ONCFS.

L'attention des inspecteurs avait été attirée par des annonces sur internet proposant à la vente ces trophées. Le trafic continuait depuis plusieurs mois et, lors d'une perquisition au domicile du vendeur au Menoux (Indre), les agents de l'ONCFS ont découvert de nombreux éléments d'oiseaux et de mammifères : crânes, pattes et peaux à des stades de transformation plus ou moins avancés.

Ils ont également découvert un impressionnant stock de plumes d'oiseaux conditionnées dans plus de deux cents boîtes et cartons et représentant un volume de quelques mètres cubes. Parmi les espèces d'oiseaux objets du trafic figuraient notamment des buses variables, des chouettes effraies, des huppes fasciées et des perroquets.

Des trophées de chevreuils, de blaireaux, mais aussi d'animaux africains, tels que des damalisques (des animaux proches des antilopes) étaient également proposés à la vente. Le trafiquant, qui devrait être poursuivi pour "commercialisation d'espèces protégées et d'infraction à la réglementation sur le commerce d'espèces menacées d'extinction", achetait lui-même ces pièces sur Internet ou auprès d'amis chasseurs. Certains des animaux étaient également ramassés au bord de routes où ils étaient morts écrasés par des véhicules.

Fondation 30 millions d'amis 12Fév2014
Revenir en haut Aller en bas
BreeMeg
Membre certifié
Membre certifié


Messages : 298
Date d'inscription : 20/11/2013

MessageSujet: Conférence à Londres pour mettre fin au trafic d'animaux menacés   Sam 15 Fév - 3:06

Londres (AFP) - Plus de quarante pays - certains victimes et d'autres réputés complices - ont adopté une déclaration commune contre le commerce illégal d'espèces menacées jeudi à Londres à l'issue d'une réunion saluée comme un tournant par le gouvernement britannique.

"Cela a été une conférence extrêmement réussie et je pense que les mesures adoptées peuvent marquer un tournant déterminant dans la lutte contre les bandes criminelles coupables de trafic illégal", a souligné le chef de la diplomatie britannique William Hague.

Il s'est félicité du "rôle constructif des pays consommateurs comme la Chine et le Vietnam" tout au long de la journée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
NTV Kenya 11/2/2014

Après deux jours de débat, les représentants des 46 pays présents, dont plusieurs chefs d'Etat africains, ont adopté une déclaration commune visant à renforcer l'arsenal judiciaire contre les braconniers et autres marchands d'ivoire ou de cornes de rhinocéros, et à traiter le fléau de la même manière que le trafic d'armes, de drogues ou d'êtres humains.

"Les braconniers pensent agir en toute impunité. On va leur montrer qu'ils ont tort. Il n'y aura pas de maillon faible. Nous allons tous débusquer ceux qui commettent ces actes atroces et utiliser toute la force des lois nationales et internationales pour briser ces réseaux criminels", a souligné William Hague.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
IBTimes UK 14/2/2014


Les participants se sont engagés par ailleurs pour la première fois à renoncer à l'usage de produits provenant d'espèces menacées de disparition, et à prolonger l'interdiction du commerce illégal d'ivoire "jusqu'à ce que la survie des éléphants d'Afrique ne soit plus menacée par le braconnage".

Les gouvernements du Tchad, du Gabon, de la Tanzanie, de l'Ethiopie et du Botswana, qui organisera une conférence début 2015 pour évaluer les progrès, ont en plus annoncé un plan d'action en faveur des éléphants, l'une des espèces les plus menacées par un trafic en pleine croissance.



La conférence de Londres, née à l'initiative du gouvernement britannique et des princes Charles et William, voulait répondre à la recrudescence alarmante depuis dix ans du braconnage qui met en péril l'existence même de plusieurs animaux rois de la savane africaine et de la jungle asiatique.

La conférence a mis l'accent plus particulièrement sur trois espèces emblématiques, menacées de disparition à moyen terme: les éléphants d'Afrique, les rhinocéros et les tigres.

En amont de la réunion, plusieurs pays, dont la France et la Grande-Bretagne, avaient symboliquement procédé à des destructions de leurs stocks d'ivoire, et les Etats-Unis se sont engagés à durcir leurs règles face au trafic.

Mais sur le terrain, le massacre continue. En dix ans, 62% de la population des éléphants de la forêt africaine a été décimée et leur survie n'est, à ce rythme, plus assurée.

Mille rhinocéros ont été tués l'année dernière en Afrique du Sud, contre... treize en 2007, et le nombre de tigres vivant à l'état sauvage en Asie a chuté de 100.000 à 3.200 en cent ans.

"Malheureusement tous les rhinos sauvages du monde pourraient tenir dans le stade de Wembley et il resterait encore de la place", a déploré le prince William.

Selon une étude de l'institut de recherche britannique Chatham House publiée mercredi, le commerce illégal d'espèces menacées représente un marché de 14,5 millions euros par an, un somme qui a plus que doublé en sept ans.

Une corne de rhinocéros, par exemple, est désormais plus précieuse que l'or, se négociant au prix de 40.000 euros le kilo. Le trafic est tiré par une forte demande en Asie, où on attribue des vertus médicinales aux cornes et aux os de tigre. Mais ces pièces, surtout l'ivoire, constituent aussi de plus un plus un symbole de puissance et de richesse.

Régulièrement pointée du doigt, la Chine a pourtant été citée en exemple jeudi par William Hague. "Le gouvernement chinois a déjà montré ce qu'on pouvait faire dans la protection des requins, il faut suivre cet exemple en ce qui concerne d'autres animaux en danger", a-t-il déclaré.

L'argent reste souvent le nerf de la guerre pour financer des moyens modernes, tels des drones ou des tests ADN. Sachant que le commerce illégal est devenu tellement lucratif que les "Rangers" ne font que rarement le poids face à des braconniers équipés d'armes de guerre et de hélicoptères.

Sciences et avenir 13/2/2014
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Trafic d'ivoire : deux hommes écroués sur la Côte d'Azur   Mer 19 Fév - 6:30

NICE, 14 fév 2014 (AFP) - Deux hommes, soupçonnés de trafic d'objets en ivoire, ont été mis en examen et écroués vendredi à Grasse, a-t-on appris de source judiciaire.

Les deux hommes ont été mis en examen pour "tentative d'escroquerie en bande organisée" ainsi que "détention ou transport en bande organisée de produits d'animaux protégés" en l'occurrence des éléphants, précise le parquet de Grasse.

L'enquête a été menée par les gendarmes de l'Office central de la lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP), avec l'appui des groupements de gendarmerie des Alpes-Maritimes et de l'Hérault. Ils avaient interpellé mardi trois tziganes, soupçonnées de se livrer à un trafic de défenses d'éléphants et d'objets sculptés en ivoire, détaille un communiqué de l'OCLAESP.

Fin 2013, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) avait contrôlé une salle des ventes de Cannes, où étaient mis en vente deux paires de défenses d'éléphants d'un poids total de 110 kg et d'une valeur estimée entre 55.000 et 80.000 euros. Des vérifications avaient permis de découvrir que les documents officiels autorisant la détention et le commerce de ces défenses étaient des faux. Une information judiciaire avait alors été ouverte par le parquet de Grasse.

Les perquisitions effectuées aux domiciles des trois personnes interpellées dans les Alpes-Maritimes et l'Hérault ont permis la découverte et la saisie de trois défenses d'éléphant et de vingt-trois objets en ivoire sculptés, précisent les gendarmes, qui poursuit son enquête pour déterminer la provenance des objets. 

"La France et la Chine ont récemment détruit d'importants stocks de défenses illégalement détenues et les Etats-Unis viennent d'interdire le commerce des objets en ivoire", se félicite l'OCLAESP dans son communiqué.

Fondation 30 millions d'amis 14/2/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Une centaine d'animaux protégés saisie sur le marché aux puces de Marseille   Jeu 20 Fév - 13:54

Cent-deux animaux protégés ont été saisis dimanche et sept personnes ont été verbalisées lors d'une opération de police sur le marché aux puces de Marseille, Lors de cette opération, les fonctionnaires ont saisi 77 chardonnerets, 24 tortues dont 23 tortues grecques et une tortue de Hermann, un ara bleu. Ces espèces protégées ont été placées "dans l'attente du jugement chez des personnes agréées ayant le certificat de capacité" pour les détenir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] © ONCFS Ce perroquet ara bleu a été saisi ce dimanche aux puces de Marseille, dans le 15ème arrondissement.

Dimanche, sous la direction du vice-procureur chargé du dossier, 7 policiers, 7 agents des douanes, 2 agents de la Direction départementale de la protection des personnes (ex-DDCCRF et services vétérinaires), 7 agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, appuyés par une trentaine de CRS, ont participé à ce coup de filet auprès de vendeurs à la sauvette et d'établissements commercialisant des animaux protégés dans le 15e arrondissement de la ville.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] © DOUANE FRANCAISE / AFP 23 tortues grecques comme celle-ci ont été saisies dimanche à Marseille.

Cette procédure a permis de dresser 24 délits concernant les espèces protégées, plus 28 contraventions et 2 délits contre des animaleries pour mauvais traitements. 200 euros d'amende douanière ont été également infligées à un détenteur de tortue. Les animaleries concernées ont reçu une mise en demeure administrative afin de régulariser leur situation, faute de quoi elles pourront faire l'objet d'un arrêté préfectoral de fermeture. La justice précise que "laisser perdurer cette situation peut fragiliser la faune sauvage locale" et que ces ventes d'espèces protégées procurent "une source non négligeable de revenus et peuvent induire le développement de réseaux illégaux".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] © ONCFS Des chardonnerets saisis sur la marché aux puces de Marseille.


France tv info 19/2/1953
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Tchad: une tonne d'ivoire détruite dans le parc national de Zakouma   Ven 21 Fév - 19:46

Zakouma (Tchad) (AFP) - A l'occasion du cinquantenaire Parc national de Zakouma, le plus ancien parc du Tchad, situé au sud-est du pays, une tonne d'ivoire confisquée à des braconniers a été incinérée vendredi en présence du président Idriss Déby.

La destruction de l'ivoire saisi a été l'occasion pour M. Déby de rappeler les enjeux de préservation de la faune tchadienne, alors qu'entre 2005 et 2010, la montée du braconnage a fait passer la populations d'éléphants de 4.000 à 450 individus, rapporte un communiqué de l'ONG African Parks.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] A l'occasion du cinquantenaire du parc naturel de Zakouma, le plus ancien parc du Tchad, situé au sud-est du pays, une tonne d'ivoire confisquée à des braconniers a été incinérée vendredi en présence du président Idriss Déby.  (c) Afp


Selon l'ONG, qui gère désormais la réserve de Zakouma, la population d'éléphants et désormais stable, grâce notamment à "l'établissement d'une unité d'intervention rapide" depuis 2010, ayant permis d'endiguer le phénomène.

Lors de son discours, le président Déby a notamment demandé une minute de silence pour "ceux qui sont tombés sous les balles des braconniers", avant d'inaugurer un mémorial, sur lequel figure une vingtaine de noms.

Le prix du kilo d'ivoire a dépassé les 2.000 dollars (1.500 euros) sur le marché noir asiatique en raison d'une demande en constante augmentation, d'après plusieurs ONG. Les pays d'Afrique centrale sont régulièrement l'objet de vastes opérations de braconnage menées par des groupes armés qui se jouent de la porosité des frontières pour passer d'un pays à l'autre.

En mars 2013, au moins 89 éléphants ont été massacrés en une nuit près de la ville de Ganba, dans le sud du Tchad, selon le Fonds mondial pour la nature (WWF). Le Cameroun voisin a lui perdu près de 300 éléphants au Parc national de Bouba N'Djida (nord) en février 2012.

Au Gabon depuis 2004, 11.000 pachydermes ont été tués dans le seul parc national de Minkébé (extrême nord) et "environ 10.000 autres" ont disparu dans le reste du pays, d'après l'Agence nationale des parcs nationaux en mars.

Selon un rapport du WWF de 2013, le braconnage, avec un chiffre d'affaires estimé à 19 milliards de dollars par an, est devenu le quatrième marché illégal du monde, après la drogue, la fausse monnaie et la traite des êtres humains.

Sciences et avenir 21/2/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Deux tonnes de lambis, un coquillage protégé, saisies en Martinique   Sam 22 Fév - 16:43

Deux hommes ont été interpellés, mercredi 20 février au large de la Martinique, dans le cadre d'une saisie record de lambis, un mollusque protégé. Les 1 852 kilos de coquillages ont été interceptés sur un bateau naviguant au large des côtes de l'île.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Deux tonnes de ce coquillage protégé ont été saisies, le 19 février 2014, au large de la Martinique. (ANTOINE LORGNIER / ONLY FRANCE / AFP)

Dérouté par l'hélicoptère des gardes-côtes vers le port de Cosmi, à Trinité, dans l'est de la Martinique, le bateau a pu être contrôlé et la saisie effectuée. Il s'agit d'une "saisie record" selon Olivier Mornet, directeur de la Mer en Martinique. La majorité des lambis saisis pesaient "moins de 250 grammes", le poids réglementaire pour autoriser leur pêche et leur commercialisation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 AtlantisTVGuadeloupe 6/10/2012


L'opération, coordonnée entre la Direction régionale des gardes-côtes de la douane et la Direction de la mer, a mobilisé "quatre équipes terrestres ainsi que l'hélicoptère des douanes" et est l'aboutissement de plusieurs mois d'enquête. Les deux suspects interpellés sont "le patron de pêche et l'importateur, qui est le donneur d'ordre et a reconnu les faits", selon Olivier Mornet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 Université des Antilles et de la Guyane 2/12/2010

FranceTv info 21/2/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Ivoire : En Chine l'élite s'engage à dire non à l'ivoire !   Jeu 27 Fév - 17:01

BEIJING  - Les chefs d'entreprise en Chine a pris une position publique aujourd'hui contre le commerce de l'ivoire par la signature d'un engagement de ne jamais acheter, posséder, ou donnerde l'ivoire en cadeau.

Publié sur WildAid (en anglais): Le Président de la Chine, Huang Nubo, fer de lance de l'effort et 36 chinois influents sensibilisent leurs concitoyens à de la crise ivoire de braconnage. 

Le groupe comprend Charles Chao, PDG de Sina Corp, le plus grand portail Internet de Chine, Liu Chuanzhi, président de Lenovo, et 10 figurant dans la liste des plus riches chinois (Forbes), dont Jack Ma, fondateur du groupe Alibaba.

"Comme la Chine grandit, les entreprises chinoises devraient faire la même chose et prendre plus de responsabilité sociale», a déclaré Nubo. "C'est pourquoi nous nous associons aux efforts visant à protéger la faune de notre planète. Nous espérons que cette éthique va s'enraciner en nous et sera transmise aux générations futures." 
 
Des enquêtes récentes indiquent qu'une grande partie de la population de la Chine ignore le nombre de mort que nécessient les produits en ivoire et de corne de rhinocéros. Mais un nombre croissant soutient le gouvernement de faire appliquer des interdictions. 

"L'élite des affaires en Chine, et le public, quand il est courant des problèmes, sont très favorables à la conservation», a déclaré le directeur exécutif WildAid Peter Knights. "Nous espérons que la nouvelle administration du président Xi va agir de façon décisive pour arrêter le trafic d'ivoire et apporter un certain soulagement aux pays africains en difficulté."

Le gouvernement chinois a détruit plus de six tonnes de son stock d'ivoire plus tôt cette année et envisage de mettre fin, juridiquement parlant, à la vente d'ivoire, laquelle a montré qu'elle était utilisée pour le blanchiment de l'ivoire braconnée. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] handinhandwithasia 25/10/2013

La campagne d'information de WildAid est relayée par des médias d'état chinois et des ambassadeurs célèbres (exemple dans la vidéo ci-dessus) pour réduire la demande de produits de la faune en voie de disparition dont l'aileron de requin, de l'ivoire et de la corne de rhinocéros. Sa campagne d'ailerons de requins a contribué à une baisse déclarée de 50% dans le commerce des ailerons de requins. En Avril 2013, la Fondation de la faune africaine, Save the Elephants, WildAid et la Fondation Yao Ming ont lancé des campagnes à propos de l'ivoire et des cornes de rhinocéros en Chine.


L'engagement sur l'ivoire et ses signataires :

Au cours des dernières années, le braconnage, en raison du commerce de l'ivoire illégal d'énormes menaces pèsent sur la survie des éléphants. 


Je suis conscient de ce qui suit:


1. Chaque année, environ 25.000 éléphants d'Afrique sont tués pour leur ivoire ;
2. La population d'éléphants a diminué de 62% au cours des 10 dernières années;
3. Le braconnage rampant des éléphants a des impacts négatifs sur l'économie, le tourisme et la sécurité nationale de nombreux pays africains;
4. Les groupes terroristes en Afrique sont responsables en partie du commerce illégal de l'ivoire;
5. Selon les rapports officiels et les statistiques, la Chine est le plus grand importateur d'ivoire illégal, et les ressortissants chinois sont de plus en plus impliqués dans le commerce illégal de l'ivoire;
6. Le commerce illégal de l'ivoire est préjudiciable réputation internationale de la Chine.
Pour cette raison, je m'engage ce qui suit:

1. Je ne vais pas acheter, posséder ou donner de l'ivoire en cadeau ;
2. Je vais encourager les amis, la famille et les employés à ne pas acheter de produits en ivoire.

Voir la liste des premiers signataires.




wILDaID 26/2/2014 - Voir aussi le dossier ivoire de l'organisation et le dossier cornes de rhinocéros (en anglais)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: La Chine réaffirme son engagement à lutter contre le commerce illégal de l'ivoire   Lun 3 Mar - 15:05

Selon ABDUEL ELINAZA, Tanzanie Daily Nouvelles, La Chine a dit que certains rapports des médias occidentaux impliquant le pays dans le commerce illégal de l'ivoire sont intentionnellement "trompeurs" et visent à compromettre la longue amitié mutuelle et la coopération entre elle et les Etats africains.

Pékin a également insisté sur le fait qu'il s'oppose fermement à ce même commerce alors que les médias occidentaux relie le pays avec le commerce illégal de l'ivoire de longue date avec ses relations historiques avec l'Afrique.

Le Directeur général du Département des Affaires africaines du ministère chinois des Affaires étrangères, M. Lu Shaye, a déclaré hier que certains médias occidentaux rapportent que l'augmentation du commerce illicite de l'ivoire et d'autres braconnages graves en Afrique (Tanzanie) ont augmenté en raison de la demande énorme de la Chine.

"... Ces informations trompent le monde entier ... pourquoi font-ils (ouest) cela? Ils veulent décourager l'amitié et la coopération entre la Chine et l'Afrique ", a déclaré M. Lu, qui a déjà servi en Afrique au Sénégal comme ambassadeur de Chine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Report All News 7/1/2014

Le directeur répondait aux questions de dimanche Actualités  concernant la position de la Chine sur le commerce illicite de l'ivoire et son assistance à la Tanzanie et le Kenya dans la lutte contre le braconnage.

"En fait la Chine n'est pas le seul pays qui fait des objets en ivoire, beaucoup d'autres le font, par exemple le Japon et d'autres pays d'Asie du Sud-Est... et le Royaume-Uni. Si le "Prince William du Royaume-Uni, un défenseur de l'environnement et de la faune, a demandé de détruire tous les objets en ivoire de la famille royale, c'est pour montrer sa détermination à lutter contre le commerce illégal de l'ivoire".

Il dit que la Chine est plus que disposée à travailler avec l'Afrique pour lutter contre le braconnage et le commerce illégal de l'ivoire : "c'est pourquoi la Chine a mené des opérations conjointes avec certains pays d'Afrique comme la Tanzanie et le Kenya ... A l'avenir la Chine compte fournir plus d'aide à l'Afrique pour lutter contre ce commerce".

Récemment le Daily Mail britannique a rapporté que le gouvernement de la Tanzanie a fermé les yeux sur le commerce de l'ivoire, ce qui a contraint le gouvernement à réagir vivement à propos de l'article en disant qu'il était d'un seul côté. L'article du Daily Mail titrait: «La Tanzanie abat plus de 11.000 éléphants par an pour le commerce sanglant des défenses d'éléphants et son président ferme les yeux.

"La Chine a récemment détruit six tonnes d'ivoire confisqué, suscitant des espoirs de progrès dans la lutte contre le commerce illicite de la marchandise, dont la plupart provient de l'Afrique. La cérémonie, largement symbolique, a été menée dans la ville de Guangzhou dans la province du Guangdong, selon les rapports de presse et un communiqué de la Wildlife Conservation Society (WCS) : En brûlant ses stocks d'ivoire, la Chine a montré sa participation à la lutte contre le commerce illégal de l'ivoire. En outre, le mois dernier, de cinq braconniers ont été arrêtés dans la province de Jilin, un record, a déclaré WCS dans son communiqué.

«Nous félicitons le gouvernement de la Chine de montrer au monde que le braconnage des éléphants et l'utilisation illicite de l'ivoire est inacceptable", a déclaré le président et chef de la direction de WCS Cristián Samper.

"Nous espérons que ce geste montre que nous pouvons gagner la guerre contre le braconnage et que les éléphants pourront de nouveau prospérer."


Selon un commentaire* à la suite de l'article ci-dessus, il est fait remarquer que ne sont pas mentionnées les 35 usines de sculpture d'ivoire de la Chine "dont les mains sanglantes gèrent les défenses et hachent la vie des éléphants en statues et autres objets qui créent la demande qui est rejetée". La Chine peut dire qu'elle est contre le braconnage, mais elle ne peut pas nier qu'elle taille les éléphants en extinction. Ainsi, la Chine ne mentionnera jamais les usines jusqu'à ce que les médias demandent directement à la Chine si elle veut vraiment que «les éléphants s'épanouissent de nouveau : vous fermez vos usines DE TAILLE?"

Un article édifiant à lire : cliquez ici (en anglais)


*Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles des membres de Love Animalia Naturalis.


In2EastAfrica 2/3/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BelleMuezza
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 12462
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: La Belgique va détruire ses stocks d'ivoire illégal   Mar 4 Mar - 11:52

La Belgique a annoncé lundi qu'elle allait détruire le 9 avril prochain les stocks d'ivoire illégal saisis ces dernières années, suivant la voie de la France et des Etats-Unis. Objectif: envoyer "un signal fort" à la veille de discussions, les 10 et 11 avril, de l'UE sur de nouvelles mesures destinées à combattre le commerce illégal d'animaux et de plantes sauvages.

Ces stocks sont évalués à au moins 500 kg, a précisé le ministère belge de la Santé publique. Ce dernier a rappelé que 41 tonnes d'ivoire ont été saisies dans le monde en 2013 et que 36'500 éléphants sont abattus chaque année, soit quatre par heure.

Le Fonds international pour la protection des animaux (Ifaw) a salué "le gouvernement belge pour la fermeté de son opposition publique au trafic d'ivoire".

"La Belgique emboîte ainsi le pas à la France et aux Etats-Unis, qui ont détruit une partie de leurs stocks depuis novembre, ainsi qu'à la Chine, le plus gros consommateur d'ivoire au monde, qui en a détruit 6,2 tonnes le 6 janvier", a-t-il précisé dans un communiqué.

La France avait détruit le 6 février au pied de la Tour Eiffel trois tonnes d'ivoire issues de saisies, dont près de 700 défenses d'éléphants.


Romandie 3/3/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Une première : une Fatwa contre le trafic de la faune en Indonésie   Jeu 6 Mar - 12:13

Invoquant le Coran, plus haut organe administratif de l'Indonésie déclare le trafic de la faune à être interdit.

Le Haut corps clérical musulman de l'Indonésie a émis une fatwa, ou édit, contre le trafic illégal d'espèces sauvages.

Cette mesure sans précédent par le Conseil indonésien des oulémas , le pays avec la plus grande population musulmane du monde, déclare la chasse illégale ou le commerce illégal des espèces menacées être haram (interdit).

Pour beaucoup, le mot "fatwa" a pris des tons menaçants en 1989, lorsque le Guide suprême iranien, l'ayatollah Khomeiny a émis une menace de mort à l'encontre Salman Rushdie pour blasphème dans son roman "Les Versets sataniques".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Des animaux en voie de disparition vendus sur le marché Jatinegara à Jakarta, en Indonésie. National Geographic

Mais la Fatwa elle-même est simplement un appel à l'action. Invoquant des passages du Coran, la Fatwa (que vous pouvez lire dans son intégralité ICI - (en anglais et en arabe)) est considérée comme la première de son genre dans le monde.

La Fatwa appelle les 200 millions de musulmans de l'Indonésie à prendre un rôle actif dans la protection et la conservation des espèces menacées, y compris les tigres, les rhinocéros, les éléphants et les orangs-outans.

"Cette fatwa est émise dans le but de donner des explications, ainsi que des conseils, à tous les musulmans en Indonésie sur la charia, le point de vue sur les questions liées à la conservation des animaux", a déclaré hayu Prabowo, président du Conseil de l'environnement de Ulama et le corps des ressources naturelles.

La fatwa complète la loi indonésienne existante. «Les gens peuvent échapper à la réglementation du gouvernement," dit hayu , "mais ils ne peuvent pas échapper à la parole de Dieu."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] corterius000 2/6/2010 - Marché des animaux à Jogjakarta, Java, Indonésie 2010

La fatwa a été inspirée en Septembre 2013 suite à une visite de terrain à Sumatra par les dirigeants musulmans co-organisée avec l'Indonésie Universitas Nasional (UNAS) WWF-Indonésie, et la britannique Alliance des religions et de la conservation. Le Ministère indonésien des Forêts et de HarimauKita (Forum de la conservation du tigre indonésien) a offert des consultations supplémentaires.

Lors d'un dialogue communautaire avec les représentants du village pour discuter des conflits entre les villageois et les éléphants de Sumatra et le tigre, certains villageois ont posé des questions sur le statut des animaux tels que les éléphants et les tigres dans l'islam. Les dirigeants musulmans ont répondu: «Ils sont des créations d'Allah, comme nous le sommes. Il est haram de les tuer et les maintenir en vie est une partie de l'adoration de Dieu.».

Hayu souligne que la Fatwa ne s'applique pas seulement aux individus, mais aussi pour le gouvernement, notant que la corruption peut être un problème lorsque la faune, les forêts, et les intérêts des industries telles que l'industrie du palmier à huile sont en conflit.

La Fatwa demande spécifiquement au gouvernement de revoir les permis délivrés à des entreprises qui nuisent à l'environnement et à prendre des mesures pour conserver les espèces en voie de disparition.

La Fatwa vient à un moment où la criminalité transnationale de la faune a atteint des niveaux sans précédent, avec des charges particulières sur les pays tels que l'Indonésie qui sont toujours riches en faune et la flore rares ou inhabituelles. Elle arrive à un moment, aussi, où les gouvernements ont du mal à concevoir des lois et de payer des agents chargés de lutter contre les organisations de trafiquants de faune criminelles qui sont de plus en plus sophistiquées et violentes.

Le Conseil des Oulémas espère que sa Fatwa, qui comble le fossé entre le droit formel et le crime et donne des conseils aux musulmans indonésiens, permettra de réduire le trafic de la faune.

L'action de l'Indonésie est une réponse à la préoccupation pour les écosystèmes du pays plutôt que des pratiques islamiques concernant les animaux sauvages. Pourtant, tout au long de l'histoire, la religion a joué un rôle important en tant que pilote dans la consommation des espèces animales, certaines maintenant en danger critique d'extinction.

En 2005, le Dalaï Lama a appelé ses partisans à mettre fin au trafic de la faune. Récemment, les hommes de l'église Baptiste de Nazareth (Shembe) en Afrique du Sud, une église traditionaliste zoulou, ont commencé à utiliser de fausses peaux de léopard pour leurs cérémonies religieuses.

National Geographic 4/3/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Attaquer les critiques ne change pas le fait que la Chine est le principal consommateur d'ivoire    Jeu 6 Mar - 13:45

Réaction du Dr. Wolfgang H. Thome, Correspondant ETN Afrique* à propos de l'accusation formulée par Le Directeur général du Département des Affaires africaines du ministère chinois des Affaires étrangères, M. Lu Shaye Celui-ci a déclaré que la presse occidentale visait à compromettre l'amitié entre la Chine et l'Afrique, concernant le trafic de l'ivoire et donc du massacre des éléphants.

La calomnie par des fonctionnaires chinois, accusant les médias occidentaux et par voie de conséquence la fraternité de la conservation, à grand renfort de publicité négative quant à l'augmentation des massacres d'éléphants en Afrique, comme étant destinée à rompre l'amitié entre la Chine et l'Afrique, apparaît largement erronée, compte tenu de faits à portée de main...

Ces faits sont :

- Que là où les entreprises chinoises se sont engagées dans des projets d'infrastructure ou dans le secteur minier en Afrique, le braconnage dans le voisinage de leurs camps de travail a augmenté.

- Le fait est que plus de 90% des personnes arrêtées dans les aéroports africains, sur lesquels on a trouvé de "l'ivoire de sang" en leur possession, sont des citoyens chinois.

- Le fait est que pendant des années les autorités chinoises ont laissé leurs citoyens alimenter le massacre des éléphants en fermant les yeux sur le commerce illégal.

- Le fait est que la plupart des cargaisons d'ivoire de sang interceptées étaient destinées à la Chine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Image via theconsul.org

Certes, il ya eu un petit mouvement des autorités chinoises car elles ont dû faire face à une opposition mondiale croissante en ce qui concerne le commerce illégal de l'ivoire, mais peu de changements ont eu lieu.

La destruction récente de 6 tonnes d'ivoire ne peut pas être décrite autrement que comme un spectacle. Et la conservation de la fraternité avec l'Afrique exige davantage d'actions plus positives :  comme l'interdiction totale du commerce et de la détention de l'ivoire de sang en Chine et appliquer des lois renforcées avec vigueur. Au même titre que les braconniers de leurs précieux ours pandas, qui peuvent être condamnés à la peine de mort s'ils sont reconnus coupables.

Les écologistes ont également rejeté l'idée qu'ils avaient l'intention de gâcher "la bonne réputation" de la Chine ou d'interférer avec l'activité des sociétés chinoises en Afrique, mais ont insisté sur le fait que les liens entre la présence des entreprises chinoises en Afrique et l'augmentation du braconnage, sont difficiles à ignorer.

«Au lieu d'agressions verbales, les Chinois devraient soutenir la conservation en Afrique. Pendant trop longtemps, ils ont ignoré nos plaintes et ce que leurs citoyens font en Afrique. Ils pensaient qu'ils pourraient s'en tirer, mais quand ils ont réalisé que cela n'était plus possible,  ils ont lentement commencé à faire face.

Leur inaction rendait leur gouvernement complice du commerce illégal, en fermant les yeux sur le nombre de chinois arrêtés avec de l'ivoire de sang, sur les livraisons interceptées en route ou à la frontière avec la Chine. Ces faits sont plus éloquents que de "faibles paroles", a déclaré une source Arusha lors de l'examen de la réponse des autorités chinoises faite par le Directeur général pour les affaires africaines au ministère chinois des Affaires étrangères.

D'autres cependant, ont accueilli avec prudence le changement apparent de la Chine quant à sa position et ont suggéré que les Chinois avaient besoin de plus "d'encouragements" maintenant après avoir perdu "la face" quant à leur complicité présumée dans le massacre de masse des éléphants d'Afrique.

En Tanzanie, en particulier, mais aussi à travers les Etats de l'aire de répartition des  éléphants des troupeaux ont été décimés au cours des dernières années, car la richesse croissante en Chine a alimenté une demande croissante sans relâche pour bibelots en ivoire, lesquels soi-disant permettent d'afficher son "statut" social. C'est là que les actions du gouvernement chinois doivent renforcer les lois et appliquer strictement les lois existantes. C'est d'une importance cruciale pour freiner le braconnage de ses niveaux actuels.

*Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles des membres de Love Animalia Naturalis.

ETNGlobalTravel 3/3/2014 -  Source URL: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: USA : La NRA contre les plans pour sauver les éléphants du monde ?   Ven 7 Mar - 12:44

La National Rifle Association (NRA) a demandé vendredi à ses 3,1 millions de membres à appeler leur représentant au Congrès pour les inciter à bloquer une règle visant à protéger les éléphants du monde de l'extinction.


Le mois dernier, la Maison Blanche a annoncé une interdiction sur le commerce de l'ivoire, décrétant un embargo total sur toute nouvelle importation d'articles contenant l'ivoire d'éléphant, interdisant son exportation, sauf dans le cas des antiquités dûment identifiées (le terme "antiquité" se réfère à des éléments datant de plus de 100 ans quand il s'agit de l'ivoire).

«Cette interdiction est la meilleure façon de faire en sorte que les marchés américains ne contribuent pas à la poursuite de la diminution des éléphants d'Afrique à l'état sauvage», selon une déclaration de la Maison Blanche.  

La NRA est perturbée par les dispositions de l'interdiction liée à la revente d'articles en ivoire d'éléphant. "Nous allons finaliser un projet de règlement qui sera de réaffirmer et de préciser que dans les États la vente d'objets en ivoire est interdite, (sauf pour les antiquités). Toute vente sera interdite, sauf si le vendeur peut prouver que l'objet a été légalement importé avant 1990 pour les éléphants d'Afrique et 1975 pour les éléphants d'Asie, ou en vertu d'un document d'exemption», a déclaré la Maison Blanche en Février.

Alors que beaucoup de gens supposent que ces dispositions sont pour aider à sauver les éléphants en voie de disparation, la NRA comprend que la motivation réelle est une tentative pour limiter la vente d'armes. «C'est une autre tentative de l'administration d'interdire les armes à feu qui ferait perdre à beaucoup de collections d'armes leur valeur" a déclaré la NRA dans son appel.

"Toute arme à feu, accesoire d'arme à feu, ou couteau qui contient de l'ivoire, peu importe qu'il soit grand ou petit, ne pourra pas être vendu aux États-Unis, sauf s'il a plus de 100 ans. Cela signifie que si votre fusil de chasse a un pièce d'ivoire ou de marqueterie, votre revolver ou pistolet à poignée d'ivoire, votre couteau avec un manche en ivoire, ou si vos accessoires d'armes à feu, comme les outils de nettoyage contiennent de l'ivoire, l'article deviendra illégal à la vente".

Pour cette raison, la NRA implore ses membres d'inonder la Maison Blanche et le Congrès d'appels téléphoniques et de courriels basés sur le désir de revendre les anciennes armes ou accessoires. "Faites savoir que vous vous opposez à l'interdiction de la vente commerciale et le commerce des armes à feu détenues légalement avec des composants d'ivoire -mais pas antique".

L'armement est nettement plus important pour la NRA que de prévenir l'extinction imminente de l'espèce - qui est étroitement liée à la montée en flèche de la demande pour l'ivoire. "En 2013, environ 30 000 éléphants africains ont été tués pour leur ivoire, soit plus de 80 animaux par jour», a dit le Dr Kerri-Ann Jones, secrétaire d'Etat adjoint pour les océans et des affaires environnementales et scientifiques, la semaine dernière.

L'interdiction de l'ivoire n'est qu'une partie de la nouvelle stratégie nationale pour lutter contre le trafic de la faune, annoncée en même temps que l'embargo. Il privilégie «le renforcement national et mondial, de la réduction de la demande pour la faune commercialisée illégalement dans le pays et à l'étranger, et le renforcement des partenariats avec les organisations internationales partenaires, les collectivités locales, les ONG, le secteur privé, et d'autres pour lutter contre le braconnage et le commerce illégal".

"Dans le même esprit, les États-Unis ont mené la charge dans les pays à travers le monde pour les persuader de détruire leurs stocks d'ivoire saisis, détruisant six tonnes de celui-ci en novembre dernier. Depuis lors, le Togo, la Chine et la France ont également emboîté le pas et détruit l'ivoire de contrebande saisie sur leur sol.

Mis à part les problèmes de conservation, la NRA n'a pas semblé considérer le fait que le braconnage est de plus en plus considéré comme un problème de sécurité nationale pour les États-Unis et les pays qui en sont victimes. Dans une interview l'année dernière, Robert Hormats, sous-secrétaire d'État pour la croissance économique, de l'énergie et de l'environnement, a déclaré que l'ivoire était devenue une "source de conflit". "Un rapport de Enough Project de l'année dernière a également conclu que l'Armée de résistance du Seigneur, de Joseph Kony, a commencé le braconnage des ééléphants pour leur ivoire pour financer les activités du groupe, qui comprennent l'enlèvement d'enfants et dont certains sont forcés à l'esclavage sexuel.


----->Désolée : impossible que les liens s'incrémentent avec le texte approprié. En attendant une éventuelle modification, copier la partie du lien [url....[/url] pour accéder aux textes concernés. Merci pour votre compréhension.

ThinkProgress 5/3/2014
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
BreeMeg
Membre certifié
Membre certifié


Messages : 298
Date d'inscription : 20/11/2013

MessageSujet: Un scientifique accuse le Kenya de "négligences"   Ven 21 Mar - 18:45

Un scientifique célèbre et ancien président fondateur du Kenya Wildlife Service a exhorté le président du Kenya, mercredi, de prendre des mesures d'urgence pour protéger les éléphants et les rhinocéros du pays, suite à la crise de braconnage touchant l'Afrique.

Richard Leakey a également déclaré que le Kenyan Wildlife Service a été infiltré par des gens puissants qui s'enrichissent avec le braconnage. Des meneurs du braconnage au Kenya sont connus, dit-il, mais le gouvernement n'a pris aucune mesure. Il n'a pas donné les noms.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] NTV Kenya 19/3/2014 - Écologiste et fondateur du Kenya Wildlife Service Dr Richard Leakey veut le président refonde la gestion de KWS qui n'arrive pas à freiner le braconnage dans le pays. Leakey et d'autres écologistes disent que c'est à cause d'une corruption endémique que les animaux du Kenya sont tués. Dans un rapport, Andrew Ochieng, défenseur de l'environnement, allègue que les braconniers ont des sympathisants au sein du gouvernement. Pour plus d'informations : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Suivez-nous sur Twitter [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Comme notre page FaceBook [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Leakey, qui étudie les origines de l'homme depuis des décennies dans la région de Turkana du Kenya, a exhorté le président kenyan Uhuru Kenyatta de réviser la gestion de la faune. "Je lui demande maintenant de prendre personnellement des mesures pour arriver à un meilleur contrôle", a dit Leakey lors d'une conférence dans un hôtel de Nairobi. "Ce n'est pas une tâche impossible. Je pense qu'un bon leadership, l'amélioration des lois, peuvent amener à une situation sous contrôle dans les six mois".

Le nombre officiel d'éléphants morts, communiqué par le Kenya Wildlife Service n'indique pas une crise. Kenyan Wildlife Service dit que 302 ont été tués l'an dernier contre 384 en 2012, sur une population estimée à 35000. Trente éléphants ont été braconnés cette année, dit-il.

Mais Leakey et Paula Kahumbu, le chef de la direction du groupe Wildlife Direct, estiment que le Kenya est en train de perdre beaucoup plus d'éléphants qu'annoncé. Kahumbu dit "tout le monde sait que ces chiffres sont faux". Leakey a dit: "Manifestement ce n'est pas vrai."

Lors de la conférence, le porte-parole du service de la faune du Kenya, Paul Uduto, a demandé pourquoi ces deux personnes  "dénigraient" les chiffres donnés, ajoutant que le service est rempli de gardes dévoués risquant leur vie pour protéger la faune. Les deux intéressés ont reconnu que beaucoup dans le service faisait du bon travail, mais ont dit que l'impunité pour ceux qui le font mal est endémique.

Les écologistes présents à la conférence ont on ensuite interpelé Uduto et se sont plaints que le service de la faune "couvre (cache) l'ampleur du problème". Uduto a publié publiquement les chiffres provenant d'un recensement des éléphants de Tsavo en février lequel dénombre environ 11.000 éléphants, contre 12 573 il ya trois ans. Kahumbu dit que c'est la preuve qu'une moyenne de 500 éléphants par an ont été victimes du braconnage dans Tsavo ces trois dernières années.

Plus tard, lors d'un interview, Uduto a déclaré "nous faisons de notre mieux. Nos gens travaillent dans des conditions extrêmement difficiles, et nous voulons l'appui du public, et non pas les condamnations".

Selon le Kenya Wildlife Service 13 rhinocéros ont été tués cette année par rapport à 59 l'an dernier. Lundi, les rangers ont tiré et tué un braconnier armé à Lake Nakuru National Park, célèbre pour ses flamants roses.

Lorsque Leakey a aidé à créer le Kenya Wildlife Service dans les années 1980 le Kenya faisait face à une énorme crise du braconnage. Leakey a envoyé des hélicoptères de combat et des gardes armés dans les parcs, alors que lui et le président d'alors, Daniel arap Moi ont brûlé le stock d'ivoire du pays.

Aujourd'hui, la demande pour l'ivoire est encore en hausse et la demande pour la corne de rhinocéros, au Vietnam et en Chine, mettent à nouveau en péril deux des créatures les plus précieuses de l'Afrique.

Wildlife Direct a publié une étude mercredi qui montre que seulement 4% des délinquants condamnés pour des crimes contre la faune au Kenya sont allés en prison entre 2008 et mi-2013 et sur 743 affaires judiciaires, 70% des dossiers étaient "absents". En outre, un récent rapport d'Interpol a révélé que l'ivoire transite principalement par le port kenyan de Mombasa, mais l'étude de Wildlive Direct n'a trouvé aucune preuve tangible.

Leakey a déclaré que des gardes lui avaient demandé de parler publiquement du problème de braconnage du pays. "Quelqu'un doit mettre fin à cette impunité scandaleuse", at-il dit.

ABC NEWS 19/3/2014
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Fondateur Administrateur
Fondateur Administrateur
avatar

Messages : 20116
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 64
Localisation : Essonnes

MessageSujet: Cinq pays africains réclament une prolongation du moratoire sur le commerce de l'ivoire   Lun 24 Mar - 17:33

Le Botswana, l'Ethiopie, le Gabon, la Tanzanie et le Tchad ont proposé de prolonger d'au moins dix ans, «jusqu'à ce que les populations d'éléphants ne soient plus menacées», le moratoire sur le commerce international de l'ivoire, lors de la Conférence internationale sur le commerce illégal des espèces menacées qui s'est achevée jeudi 13 février à Londres.

Cet appel est une réponse au trafic croissant de l'ivoire sur le continent devenu «incontrôlable dans bon nombre de régions d'Afrique», expliquent les signataires dans une déclaration intitulée «Initiative pour la protection des éléphants».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Fondation Nicolas Hulot 5/12/2013

«Le massacre et le commerce illégal sont menés par des réseaux criminels et des cartels internationaux, ne faisant qu'exacerber la corruption, miner la primauté du droit et de la sécurité», poursuivent-ils en appelant les 33 autres pays de l'aire de répartition des éléphants à les rejoindre.

«Il y a un lien direct dans l'Afrique subsaharienne entre la paix, la prospérité et le nombre des éléphants. Les pays qui ont perdu leurs éléphants ont souvent sombré par la suite dans les troubles civils» a souligné le président du Gabon, Ali Bongo.

Plus de 20 000 éléphants sont en moyenne braconnés en Afrique depuis plusieurs années. Les populations de forêts d'Afrique centrale ont diminué de 60 % en dix ans et des risques d'extinction existent à l'horizon d'une décennie. Il reste environ 550 000 pachydermes sur le continent, selon les chiffres de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

Un moratoire sur le commerce international de l'ivoire a été adopté par la convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction (Cites) en 1989. Il distingue :

- les pays dits «Annexe 1», soumis à une interdiction totale de commercer en raison de l'état préoccupant de leurs populations d'éléphants,

- des pays de l'«Annexe 2», qui peuvent être autorisés à des ventes ponctuelles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
manudrz 18/5/2012

Toutefois, pour faire face à la flamblée du trafic – 41 tonnes d'ivoire illégal ont été saisies en 2013 au niveau mondial –, il a été décidé qu'aucune vente n'aurait lieu jusqu'en 2017. Les cinq pays signataires de l'initiative souhaitent donc prolonger ce dispositif en demandant aux bailleurs internationaux de les soutenir financièrement dans leur lutte contre le braconnage. Ils suggèrent de conditionner une partie du montant de cette aide aux résultats qui seront obtenus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] KTN Kenya  24/-3/2014 - Les gardes du Kenya Wildlife sont toujours à la recherche d'un gang de braconniers qui ont tué un éléphant dans la forêt de aberdare. L'éléphant, âgé de 15 ans, aurait été abattu par le gang de cinq braconniers qui avaient gagné l'entrée dans le parc en coupant la clôture électrique. Selon l'assistant réalisateur Aggrey maumo, les braconniers ont abandonné les défenses qui leur ont échappé, suite à des blessures après une fusillade entre le gang et les gardes de KWS. Les braconniers ont également abandonné des deux fusils et trois sacs contenant des articles de cuisine et des vêtements. Ce meurtre porte à trois le nombre d'éléphants tués ce mois-ci dans cette région de montagneuse.

Il est intéressant de noter que le Botswana a rejoint le camp des partisans d'un durcissement du moratoire. Il fait en effet partie des quelques pays d'Afrique australe, avec l'Afrique du Sud, le Namibie et le Zimbabwe, dont les populations d'éléphants continuent à augmenter et qui en 2008 ont profité de la dernière enchère de 108 tonnes d'ivoire organisée par la Cites au bénéfice de la Chine et du Japon.

La cinquantaine de pays présents à Londres à l'invitation du gouvernement britannique et du prince Charles ont également pris position dans la déclaration finale en faveur du maintien du moratoire « jusqu'à ce que la survie des éléphants ne soit plus menacée par le braconnage». Ils encouragent les pays qui détiennent des stocks d'ivoire à les détruire. A l'instar des Etats-Unis, de la France, de la Chine ou du Kenya.



Le Monde 13/2/2014


Dernière édition par Admin le Mer 9 Avr - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lane-forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actions et (répression) contre le trafic des espèces menacées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actions et (répression) contre le trafic des espèces menacées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» PETITION CONTRE LE TRAFIC DES ANIMAUX ( asso officielle de la SPA)
» ANTAC-EUROPE - association nationale et européenne contre le trafic des animaux de compagnie
» Contre le trafic d'ivoire : participez à la "marche" des éléphants
» Interpol lutte contre le trafic d'animaux, 8.700 oiseaux ou reptiles sauvés
» Trafic illégal d'espèces menacées sur Internet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LOVE ANIMALIA NATURALIS ENVIRONNEMENTALIS :: TRAFICS / VOLS - MALTRAITANCE - SAUVETAGES - CAMPAGNES :: TRAFIC / BRACONNAGE-
Sauter vers: